top of page
Ancre 1

Cambodge & Agriculture : Légère baisse des exportations des produits de la pêche

Selon l’Administration des pêches (FiA), les exportations de produits naturels de la pêche ont totalisé 15 tonnes au cours des deux premiers mois de 2024, soit 0,19 % de l’objectif annuel de 8 000 tonnes.

Le directeur général de la FiA, Poum Sotha, a déclaré en début de semaine que les exportations avaient connu une légère baisse au début de l’année, ceci en raison de la rareté des poissons matures adaptés à l’exportation et de la diminution de la demande sur les marchés étrangers.

M. Sotha a précisé que les expéditions internationales des entreprises aquacoles n’ont pas encore été déclarées, mais qu’elles devraient être disponibles le mois prochain.

Heng Meng Ty, directeur adjoint de Kim Chou Co Ltd, spécialisée dans l’importation, l’exportation et le transport mondial, a annoncé que depuis le début des exportations d’anguilles naturelles et de crevettes d’eau douce en septembre 2023, la société a exporté avec succès huit conteneurs. Parmi ces exportations, les crevettes d’eau douce naturelles constituaient la plus grande quantité, avec plus de cinq tonnes.

Actuellement l’entreprise cherche activement à obtenir l’approbation de l’Administration générale des douanes de Chine pour l’exportation de certains produits de la pêche vers la Chine, un processus facilité par le soutien de la FiA, qui, rappelons-le, opère sous l’égide du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche.

« Notre exportation d’environ huit tonnes se déroule sans problème et nous soumettons des demandes aux douanes chinoises pour l’exportation d’autres produits d’eau douce, notamment le poisson-chat asiatique à queue rouge (Hemibagrus wyckioides), la plume de bronze (Notopterus notopterus) et le crocodile de Boeseman (Boesemania microlepis) », explique-t-il.

Selon la FiA, la pêche en eau douce au début de l’année a rapporté 20 000 tonnes, dont plus de 18 000 provenant de la pêche familiale dans les zones délimitées et plus de 500 de la pêche domestique. La pêche en mer a représenté plus de 16 000 tonnes, tandis que l’aquaculture a contribué pour plus de 26 000 tonnes.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page