Cambodge & Agriculture : Greffe et irrigation, les recettes du succès de Khen Lot

Jeune retraité de 60 ans qui vit dans la province de Stung Treng, Khen Lot n’avait jamais sérieusement envisagé la culture maraîchère comme principale source de revenus.

Khen Lot et son épouse Feur Sang dans leur ferme

Mais en 2016 sa femme Feur Sang, 57 ans, a rejoint le projet CHAIN ( ​​Cambodia Horticulture Advancing Income and Nutrition) de l'ONG SNV. Les premières cultures, composées de laitue et de moutarde réparties sur une parcelle de 100 mètres carrés, ne produisaient au début que le strict nécessaire pour une consommation familiale. Aubergines, tomates, piments, maïs, haricots et concombres se sont par la suite ajoutés à la production, sans pour autant garantir un revenu conséquent.

Construire un site modèle

Après sa retraite, Lot a lui aussi décidé de rejoindre les activités du CHAIN, projet qui travaille en partenariat avec plusieurs entités, dont le Département provincial de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche ainsi que la société agricole Angkor Green (AGrid). En joignant le projet, Lot a acquis des connaissances et des compétences sur une grande variété de techniques agricoles allant de la création d’une ferme à l’aménagement des terres, en passant par la sélection des semences et la production de semis. Il s’est aussi familiarisé avec la gestion de l’eau, la nutrition des plantes, la lutte contre les insectes et les maladies, les procédés de récolte ainsi que la tenue des divers registres.

Lot et sa femme ont fait de leur ferme un site modèle pour les technologies d’irrigation et de greffage, une technique qui augmente la résistance aux maladies, le rendement et la durée de vie des végétaux. Deux ans après qu’ils aient rejoint le projet, la plupart des problèmes rencontrés par le couple d’agriculteurs étaient réglés. Lot est devenu un expert de la greffe et sa réputation est confortée dans toute la province, et même bien au-delà de Stung Treng. Il a également été sélectionné comme agriculteur-pilote afin d’appliquer des techniques d’agriculture et de greffage adaptées au changement climatique.

Soutien

Le soutien procuré par le projet CHAIN a aussi permis à Lot d’acquérir des compétences commerciales, notamment en matière d’analyse comptable. Des formations ayant pour sujet les stratégies clientèle, la gestion des documents administratifs ainsi que le développement d’entreprise ont aussi été dispensées. La superficie de ses terres est passée de 100 à 2 800 mètres carrés, ce qui a contribué à considérablement augmenter les revenus de la famille. Après avoir accompli avec succès, début 2019, la greffe de tomates et d’aubergines, Lot a agrandi son entreprise pour y inclure une pépinière, qui propose à la vente graines et semis. Les clients peuvent acheter ses productions via les réseaux sociaux et des applications sur smartphone. Pour Lot, le succès obtenu provient de sa patience et de sa persévérance, et il insiste sur le fait que les autres agriculteurs doivent croire en ce qu’ils font et ne jamais cesser d’apprendre de nouvelles choses.

« N’abandonnez jamais ! le succès vient lorsque nous nous montrons persévérants dans ce que nous voulons faire, continuez à pratiquer et à apprendre »

Grâce à sa réputation, Lot pourrait vendre en 2020 son stock complet, soit 67 plateaux de plants de légumes greffés et 60 non greffés, ainsi que ses 30 sacs de compost, à des clients venant de Stung Treng, Kampong Cham et Phnom Penh.

Revenus

En ce qui concerne les revenus générés, sa famille pourrait gagner jusqu’à 3 685 000 riels (environ 920 USD) en vendant les plants de légumes greffés, et respectivement 1 800 000 riels (450 USD) et 600 000 riels (150 $) à partir des plants de légumes non greffés et du substrat de compost. La famille de Lot se montre particulièrement reconnaissante pour le soutien à la fois technique et financier fourni par les partenaires de CHAIN, dont l’aide a apporté un changement radical dans leur vie.

Lot se déclare très heureux et promet de continuer à partager ses connaissances, ses compétences et son expérience avec d’autres agriculteurs tout en continuant de développer son exploitation. « Cette entreprise n’existerait pas aujourd’hui sans le soutien de CHAIN. Je tiens à les remercier infiniment de m’avoir offert l’opportunité de participer à diverses activités, événements, formations techniques et coaching, et plus encore », conclut-il.

Thy Heang et Un Raeun travaillent à SNV Cambodge dans le cadre du projet Cambodia Horticulture Advancing Income and Nutrition

Avec Cambodianess. Version anglaise ici...

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône