Cambodge & Agriculture : Dith Tina, l'importance de comprendre les réalités du terrain

Depuis qu’il a pris la tête du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche le 19 octobre, S.E. Dith Tina a visité plusieurs provinces touchées par les inondations et distribué aux agriculteurs semences de riz et engrais dont ils ont grand besoin.

Le ministre de l'Agriculture, Dith Tina, rencontre des agriculteurs dans la commune de Chamnom, dans le district de Mongkul Borei de la province de Banteay Meanchey, le 22 octobre. Photo fournie
Le ministre de l'Agriculture, Dith Tina, rencontre des agriculteurs dans la commune de Chamnom, dans le district de Mongkul Borei de la province de Banteay Meanchey, le 22 octobre. Photo fournie

En commençant par les provinces de Kratié, Tbong Khmum, Kampong Cham et Siem Reap, le ministre a visité directement les champs inondés des agriculteurs et a demandé à Ngin Chhay, chef de la direction générale de l'agriculture du ministère, d'organiser des ateliers techniques pour les agriculteurs afin qu'ils puissent obtenir un rendement maximal des semences qui leur ont été distribuées.

De Siem Reap, S.E. Dith Tina s'est aussi rendu dans la province voisine du Banteay Meanchey, dans la commune de Chamnoam, pour se rendre compte de l'état des rizières, expliquer les techniques de culture et mieux comprendre la situation des agriculteurs qui réhabilitent leurs cultures.

Samneang, une agricultrice de la commune de Chamnoam, fait partie des villageois qui ont rencontré Tina en personne lors de la visite sur le terrain. Elle s'est réjouie en apprenant que le jeune homme avec lequel elle parlait était le nouveau ministre de l'agriculture, bien qu'elle n'ait pas encore reçu de semences de riz comme les autres agriculteurs.

« J'ai vu des gens se rassembler et j'ai entendu dire qu'un haut fonctionnaire était en visite, mais je ne savais pas qu'il s'agissait du nouveau ministre. Je suis très heureuse qu'il soit venu nous rendre visite en personne - il est important qu'il comprenne lui-même les réalités du terrain », a-t-elle déclaré.

Samneang a eu plus de chance que beaucoup d'autres agriculteurs de la commune, car elle a pu récolter son riz avant les inondations.

Mao Mouy, un agriculteur possédant plus de deux hectares de rizières, a suivi de près la visite de terrain du ministre dans la commune. Pour lui, cette visite est un excellent signe, mais il s'est montré plus réservé lorsqu'on lui a demandé de commenter les actions du nouveau ministre :

« Laissons-lui un peu de temps avant de l'évaluer, car il vient juste de prendre ses fonctions. Certaines personnes disent que le ministre ne fait que parader, mais il m'a donné son numéro de téléphone. J'attends de voir s'il continue à travailler aussi dur que maintenant. si les choses deviennent différentes, je l'appellerai directement pour lui demander ce qui se passe ».

En plus de l'agriculture, Mouy travaille comme chauffeur de taxi pour subvenir aux besoins de sa famille, en particulier de ses enfants, qui étudient à l'université. Les revenus de son ménage ont diminué en raison des dégâts causés par les inondations dans ses rizières. Selon lui, s'il n'y avait pas de sécheresse ou d'inondations, son rendement en riz permettrait de faire vivre correctement sa famille et il aurait même un surplus de riz qu'il pourrait vendre. Il est soulagé d'apprendre que les agriculteurs font l'objet d'une attention particulière de la part des dirigeants agricoles du pays.

Devant M. Mouy et l'assemblée des agriculteurs de la commune de Chamnoam, le ministre a déclaré qu'il suivrait de près et de manière constante les progrès de la réhabilitation des rizières dans la commune.

Après Banteay Meanchey, Tina devait poursuivre sa tournée dans d'autres provinces touchées, notamment Battambang, Pursat et Kampong Chhnang.

Keo Kereya avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône