Cambodge & Actualité : Six nouvelles décharges vont ouvrir en 2022

Le gouvernement collabore actuellement avec la Banque asiatique de développement (BAD) et la Banque mondiale, ainsi qu’avec d’autres partenaires de développement, pour créer des décharges standardisées dans certaines provinces en 2022, la première étant la décharge de la province de Preah Sihanouk, inaugurée en novembre.

Un camion-benne apporte des déchets à la nouvelle décharge de la province de Preah Sihanouk en novembre. Yousos Apdoulrashim
Un camion-benne apporte des déchets à la nouvelle décharge de la province de Preah Sihanouk en novembre. Photo Yousos Apdoulrashim

Neth Pheaktra, porte-parole du ministère de l’Environnement, a déclaré le 30 novembre que la décharge de la province de Preah Sihanouk était la première de ce type au Cambodge, car construite selon des normes techniques actualisées.

En 2022, au moins six autres décharges construites selon des spécifications modernes seront mises en service dans les autres provinces cibles de Kep, Kampong Chhnang, Pursat, Battambang et Kampot. Le gouvernement et les partenaires de développement prévoient ensuite de construire des décharges dans les provinces de Siem Reap et de Banteay Meanchey lors de la phase suivante.

Les décharges sont construites par le gouvernement avec l’aide financière des partenaires de développement, dont la BAsD et la Banque mondiale.

Le projet de décharge est mis en œuvre par le ministère des travaux publics et des Transports et, une fois la construction terminée, elles seront gérées et exploitées par le ministère de l’Environnement.

Selon les normes techniques suivies par le ministère des Travaux publics, les décharges seront utilisées pendant cinq ans. Chaque décharge comporte quatre fosses construites sur 5 hectares de terrain. Elles peuvent contenir sept couches de déchets de 21 m de haut et contenir environ un million de tonnes de déchets au total.

« L’objectif du gouvernement est une bonne gestion des déchets solides, ce qui est tout l’objet de la politique nationale de gestion des déchets solides qu’il a mise en œuvre », a déclaré M. Pheaktra.

Il a ajouté que le ministère de l’Environnement continuera à fournir une assistance technique et à renforcer les capacités des responsables administratifs infranationaux dans le domaine de la gestion des déchets pour les zones urbaines.

Hok Sophannaro, directeur de la décharge urbaine de la province de Preah Sihanouk, a déclaré que la décharge s’appelait Otasek. Il a précisé qu’au cours des 25 jours d’ouverture, du 5 au 30 novembre, 10 574 tonnes de déchets y ont été déversées, avec une moyenne d’environ 400 tonnes de déchets par jour.

Il a expliqué que les déchets n’étaient pas seulement collectés à Sihanoukville, mais aussi chez les habitants, dans les usines et les entreprises du district de Prey Nop.

Selon M. Pheaktra, le Cambodge produit plus de 10 000 tonnes de déchets par jour, soit environ quatre millions de tonnes par an.

Dans la seule province de Preah Sihanouk, 350 à 400 tonnes d’ordures sont produites chaque jour. Environ 65 % d’entre eux sont des déchets organiques, 20 % du plastique et le reste d’autres types de déchets solides. La quantité d’ordures augmente de 10 à 15 % par an dans la province.

« Le ministère de l’Environnement a encouragé le public à trier ses déchets en fonction des normes techniques et des besoins de recyclage afin de réduire la quantité de déchets déversés dans les décharges, car les déchets peuvent avoir une valeur économique s’ils sont triés et séparés », a-t-il conclu.

Voun Dara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône