Cambodge & Actualité : Selon les autorités, plus de 70% de la population carcérale est vaccinée

Au moins 73 % des quelque 38 000 détenus incarcérés dans les prisons cambodgiennes ont été vaccinés contre le COVID-19, a annoncé Nuth Savana, directeur général adjoint et porte-parole du Département général des prisons.

Selon les autorités, plus de 70% de la population carcérale est vaccinée
Selon les autorités, plus de 70% de la population carcérale est vaccinée

« Nous savons que le vaccin offre de nombreux avantages pour prévenir la propagation du COVID-19 et, même si vous êtes infecté, votre état ne sera pas grave », a-t-il déclaré lors d’une interview téléphonique le 6 août 2021.

M. Savana a souligné que la vaccination des détenus permettait non seulement de prévenir la propagation de la maladie dans les prisons, mais aussi de protéger leur vie et celle de leur entourage. Cependant, il a admis que le problème de la surpopulation carcérale, qui augmente la probabilité de propagation dans la communauté lorsqu’un détenu tombe malade du COVID-19, n’a pas été résolu.

Savana a poursuivi en expliquant que le gouvernement cambodgien a tenté de résoudre le problème en construisant davantage de prisons dans certaines provinces comme celles de Kampong Cham, Oddar Meanchey et Tboung Khmum.

« Ces bâtiments devraient être achevés d’ici la fin de l’année 2021 et la situation de surpopulation dans les prisons finira par s’améliorer », a-t-il ajouté.

Plusieurs groupes de la société civile ont exprimé à plusieurs reprises leurs préoccupations concernant la surpopulation carcérale, soulignant que cela pourrait augmenter le risque de propagation du COVID-19 parmi les détenus. Ils ont appelé sans succès les tribunaux et le gouvernement à envisager la libération de certains détenus tels que les femmes emprisonnées, celles qui ont des enfants en bas âge ou qui sont enceintes, les personnes âgées, les malades et les prisonniers de moins de 18 ans.

Selon le communiqué de presse du Département général des prisons publié en juin 2021, au moins 10 à 20 % des détenus ont été infectés par le COVID-19 dans certaines prisons, notamment la prison de Prey Sar à Phnom Penh, la prison provinciale de Banteay Meanchey, la prison provinciale de Kampong Speu, la prison provinciale de Kandal et la prison provinciale de Preah Sihanouk.

Lors de l’interview du 6 août, Savana n’a pas mentionné combien de détenus étaient morts du COVID-19. Cependant, le journal Cambodianess a précédemment rapporté qu’un détenu de la prison de Prey Sar et un détenu de la prison provinciale de Kampong Speu étaient décédés à cause du coronavirus.

Au 8 août 2021, le Cambodge avait enregistré 81 891 cas de COVID-19 dans le pays. Parmi eux, 75 495 patients se sont rétablis et 1 562 patients sont décédés de la maladie.

À ce jour, 8 044 707 personnes ont reçu leur première dose de vaccin contre le coronavirus et 5 636 669 personnes ont reçu la seconde.

Concernant la campagne de vaccination des adolescents âgés de 12 à 17 ans, environ 12,8 % des 1,96 million de jeunes de cette tranche d’âge ont reçu leur première dose, selon le ministère de la Santé.

Mao Sopha avec l’aimable autorisation de Cambodianess

23 vues0 commentaire