Cambodge & Actualité : Les journalistes célèbrent la Journée de la liberté de la presse

26 associations de journalistes et organisations de la société civile organiseront ensemble une campagne d'une semaine sur les médias sociaux pour marquer la Journée mondiale de la liberté de la presse 2022, sous le thème « Le journalisme sous la menace du numérique », afin de souligner l'importance de la liberté de la presse et d'encourager la participation du public à sa protection.

Des journalistes interviewent le secrétaire d'État du ministère de la Santé, York Sambath, à l'aéroport international de Phnom Penh en septembre dernier. Photo Heng Chivoan
Des journalistes interviewent le secrétaire d'État du ministère de la Santé, York Sambath, à l'aéroport international de Phnom Penh en septembre dernier. Photo Heng Chivoan

Selon leur communiqué de presse, la campagne se déroulera du 27 avril au 3 mai 2022. Au cours de celle-ci, un certain nombre d’activités seront menées par des groupes de travail, avec la participation des acteurs concernés et du grand public.

Les principales activités de la campagne consisteront à poster de courts messages sur les médias sociaux sur l’importance du journalisme pour le bien public, à partager des vidéos sur l’importance des médias et des journalistes et à organiser une table ronde qui sera diffusée en direct à la radio et sur les médias sociaux.

Cette table ronde sera organisée le 2 mai, et plus de 200 personnes y participeront. Parmi ceux-ci figureront des intervenants de différents ministères et institutions, ainsi que des représentants de diverses organisations qui travaillent dans le domaine de la communication.

Nop Vy, directeur exécutif de l’Association de l’alliance des journalistes cambodgiens (CamboJA), l’une des 26 organisations participantes, a déclaré que la campagne faisait partie d’une série de mesures de sensibilisation destinées à aider les journalistes à améliorer leur travail.

Il a ajouté que les activités de la campagne porteront également sur les images de persécution, les arrestations de journalistes, les menaces de surveillance par photo ou vidéo et les cas de journalistes poursuivis pour des infractions pénales. Selon lui, tous ces éléments devraient inciter le gouvernement à étudier la possibilité de réagir et d’assurer la sécurité des journalistes dans le cadre de leur travail.

« Nous souhaitons également que l’accent soit mis sur la collaboration afin de garantir une utilisation plus efficace des médias sociaux et des systèmes numériques », a déclaré M. Vy.

Il a ajouté qu’à l’heure actuelle, les utilisateurs des médias sociaux et de l’internet s’attendaient à trouver des informations fiables.

« Or, les médias sociaux facilitent la diffusion de fausses informations », dit-il.

Les journalistes et le gouvernement doivent donc travailler ensemble pour garantir la qualité des informations auxquelles les gens ont accès.

« Les médias sociaux cambodgiens devraient être plus transparents afin de mettre un terme à la diffusion de fausses informations et de promouvoir des faits crédibles », a-t-il ajouté.

Meas Sophorn, porte-parole du ministère de l’Information, a déclaré que le Cambodge célébrait chaque année la Journée mondiale de la liberté de la presse en collaboration avec d’autres acteurs du secteur. Cette année, le ministère a prévu de célébrer la Journée de la liberté de la presse le 3 mai.

« Cette occasion attire même l’attention du Premier ministre Hun Sen. Chaque année, il envoie un message de félicitations et 2022 ne sera pas différente. L’exercice du droit à la liberté de la presse, ainsi que la profession de journaliste au Cambodge, est garanti et protégé par la loi sur la presse, conformément à la Constitution et aux autres lois », a souligné le porte-parole, ajoutant :

« Grâce à la mise en œuvre de la liberté de la presse — ainsi que de la profession de journaliste dans le Royaume — nous voyons que le domaine de l’information, en particulier par le biais des médias numériques, se développe d’année en année.»

Il existe actuellement 830 médias en ligne au Cambodge, soit une 47 de plus par rapport à 2021.

Voun Dara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône