Cambodge & Actualité : La Fête de l’eau donne un coup de fouet au tourisme intérieur

Les vacanciers ont effectué 464 888 voyages intérieurs à travers le Cambodge au cours des deux premiers jours de la Fête de l’eau, les 18 et 19 novembre, la capitale se classant comme la première destination, indique le ministère du Tourisme.

La Fête de l’eau donne un coup de fouet au tourisme intérieur

Le nombre de voyages a augmenté de 152,15 %, passant de 132 013 le 18 novembre à 332 875 le lendemain. Les voyages sur deux jours ont augmenté de 157,85 % par rapport aux 180 296 voyages du deuxième week-end de ce mois, les 13 et 14 novembre.

Connu localement sous le nom de Bon Om Touk, le Festival de l’eau se déroule cette année du 18 au 20 novembre, le deuxième jour coïncidant avec la date de la pleine lune du mois de Katdoek (ou Kartika en sanskrit) du calendrier lunaire khmer, lorsque les cultures de riz à cycle long sont prêtes à être récoltées.

Le 19 novembre, 328 412 Cambodgiens et 4 463 résidents étrangers ont visité :

Phnom Penh (66 750), les provinces de Siem Reap (47 702), Preah Sihanouk (44 242), Kampot (33 252), Kep (29 117), Pursat (21 313), Battambang (11 189), Mondulkiri (10 620) et Ratanakkiri (10 178), a indiqué le ministère.

Phnom Penh a accueilli 66 750 visiteurs le 19 novembre
Phnom Penh a accueilli 66 750 visiteurs le 19 novembre

Les 16 provinces restantes ont accueilli 58 512 visiteurs, chacun ayant moins de 10 000 visiteurs.

Le ministre du Tourisme S.E. Dr Thong Khon a déclaré que l’on s’attendait à ce que le nombre de touristes nationaux soit plus élevé le 19 novembre que la veille, citant la décision du gouvernement de rouvrir de nombreuses activités de loisirs qui avaient été fermées pour empêcher la propagation du Covid-19.

Selon lui, cette décision permet non seulement aux touristes de se détendre, mais aussi d’augmenter les revenus du secteur privé et de générer des revenus pour la population locale.

« Les voyages inter-provinciaux resteront nombreux avant le week-end, et les taux d’occupation des hôtels dans les principales destinations telles que Preah Sihanouk, Kep, Kampot, Siem Reap, Mondolkiri et Ratanakiri resteront élevés, de l’ordre de 80 à 90 % », a déclaré le ministre.

Il n’y a pas eu de problèmes significatifs concernant la gestion des produits touristiques, la qualité des services ou les facteurs d’hygiène et d’environnement, a-t-il ajouté, soulignant que la plupart des entreprises touristiques s’efforcent d’offrir aux touristes des expériences sûres et de qualité, conformes aux normes reconnues, et de mettre en œuvre des mesures de prévention Covid-19.

Hin Pisei avec notre partenaire The Phnom Post

Photographies AKP

0 commentaire