Cambodge : 80 millions pour promouvoir l’agriculture biologique

Le gouvernement royal a, par l’intermédiaire du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, versé 20 millions de dollars américains pour soutenir des projets de culture de légumes organiques locaux afin de réduire les importations de légumes des pays voisins, essentiellement du Vietnam. C’est ce qu’a déclaré Kean Sophea, chef adjoint du Département de l’horticulture et des cultures subsidiaires du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche. Plus de 2.000 paysans de huit provinces : Kampong Thom, Kampong Cham, Thbong Khmum, Prey Vèng, Kandal, Pursat, Battambang et Siem Reap, suivent actuellement des cours de formation pour construire des fermes ou exploitations agricoles pilotes. M. Sophea a déclaré qu’une fois les essais pilotes achevés, toutes les fermes et les entreprises devaient s’inscrire pour obtenir une certification avec le ministère pour que leurs produits obtiennent le label organique.


Si les produits bio ont la cote depuis quelques temps parmi la clientèle soucieuse de la qualité de son alimentation, ils souffrent d’une vive concurrence des produits de pays voisins. Des études récentes menées par le programme Centre for Policy Studies montrent que 200 à 400 tonnes de légumes sont importés quotidiennement depuis les pays voisins. L’étude révèle également qu’entre 150 millions de dollars et 250 millions de dollars sont consacrés chaque année aux importations de légumes en provenance du Vietnam, de la Thaïlande et de la Chine. “…La plupart des consommateurs préfèrent les produits moins chers du Vietnam, qui sont cultivés à l’aide d’engrais chimiques mais sont plus esthétiques. Quand les consommateurs voient les mêmes légumes cultivés localement, ils ont tendance à les trouver chers et peu attirants..”, déclarait à la presse locale Peng Srean, fermier dans le district de Sa Ang, dans la province de Kandal. La certification des aliments produits dans le cadre d’un système d’agriculture biologique est également fastidieuse. Il faut que les légumes et les fruits soient cultivés pendant trois ans au moins sans utilisation d’engrais chimiques. Le sol et l’eau sur les fermes sont ensuite envoyés pour des tests afin de déterminer s’ils sont exempts de produits chimiques toxiques.


Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône