Cambodge & Économie : Un budget spécial pour atténuer la pression inflationniste

Un budget spécial a été alloué par le gouvernement pour atténuer la pression inflationniste qui pourrait affecter l’économie cambodgienne en raison de la hausse des prix du pétrole et des denrées alimentaires liée au conflit Russie-Ukraine.

Evolution de l'inflation d'avril 2021 à mars 2022
Evolution de l'inflation d'avril 2021 à mars 2022. Trading Economics

S’exprimant lors d’une conférence de presse du ministère de l’Économie et des Finances, son porte-parole Meas Soksensan a déclaré que, sur la base de l’évaluation de la mi-2022, l’économie devrait croître de 5,4 %. Ce chiffre est supérieur aux 4,8 % prévus lors de la rédaction de la loi sur la gestion financière pour 2022 l’année dernière, bien qu’il soit légèrement inférieur aux 5,6 % estimés plus tôt cette année.

Selon le porte-parole, le taux d’inflation au Cambodge se situe à des niveaux « gérables », le taux d’inflation annuel moyen devant être de 5 % cette année et le ministère continuera à surveiller et à évaluer la situation de manière régulière et se tient prêt à mettre en œuvre des mesures d’intervention.

« Les risques externes et le contexte local exigent que le gouvernement soit prêt à atténuer toute pression en mettant en œuvre des mesures politiques », a-t-il déclaré.

Lors de la conférence d’examen des résultats du premier semestre 2022, le gouverneur de la Banque Nationale du Cambodge (BNC), Chea Chanto, a déclaré que le conflit entre la Russie et l’Ukraine et les sanctions imposées à Moscou avaient fait grimper les prix mondiaux du carburant et des denrées alimentaires, car les deux pays d’Europe de l’Est sont de gros exportateurs de carburant et matières premières.

En raison de la hausse des influences pétrolières et des prix des denrées alimentaires à l’échelle mondiale, l’inflation au Cambodge a également augmenté régulièrement pour atteindre 7,2 % en mars, soit le taux le plus élevé depuis plus de dix ans.

« Dans cette situation, la BNC a mis en œuvre des politiques monétaires pour contrôler les pressions inflationnistes et soutenir la reprise économique. Le taux de change continue de maintenir la stabilité et vise à protéger le pouvoir d’achat du riel, ainsi que le revenu des personnes vulnérables », a-t-il annoncé.

La dernière mise à jour économique cambodgienne de la Banque mondiale, intitulée « Weathering the Oil Price Shock », la hausse incessante des prix des carburants et des denrées alimentaires sur les marchés mondiaux fait grimper l’inflation, et au Cambodge, les ménages pauvres et vulnérables, dont l’épargne est limitée, risquent d’être les plus durement touchés par la montée de la crise pétrolière ». Le déficit budgétaire devrait se creuser pour atteindre 6,3 % du produit intérieur brut, car le gouvernement doit continuer à financer des programmes d’aide aux populations vulnérables.

 

Nota : Au Cambodge, les composantes essentielles de l'indice des prix à la consommation (IPC) - et dont les variations déterminent l'inflation - sont : les aliments et les boissons non alcoolisées (44,8 %), le logement, l'eau, l'électricité, le gaz et les autres combustibles (17,1 %), les transports (12,2 %), les restaurants (5,9 %) et la santé (5,1 %). Les autres postes sont constitués de : vêtements et chaussures (3 %), loisirs et culture (2,9 %), ameublement et entretien ménager (2,7 %). L'indice prend également en compte : les biens et services divers (2,3 %), les boissons alcoolisées, le tabac (1,6 %), l'éducation (1,2 %) et la communication (1,1 %).

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône