Cambodge & Économie : Début des activités minières dans la province du Mondolkiri

Le Cambodge a démarré hier matin les activités d’extraction d’or dans la zone d’O.' Kvau, district de Keo Seima, province du Mondolkiri.

Début des activités minières dans la province du Mondolkiri
Début des activités minières dans la province du Mondolkiri

La cérémonie était présidée par le ministre des Mines et de l’Énergie, S.E. Suy Sem, le ministre de l’Environnement, S.E. Say Samal, et d’autres hauts fonctionnaires ainsi que par le chargé d’affaires de l’ambassade d’Australie au Cambodge, S.E. Luke Arnold.

S.E. Suy Sem a déclaré que 90 % de minerai d’or sera extrait du gisement. L’entreprise emploie un total de 462 travailleurs, dont 427 Cambodgiens et 35 étrangers. Le ministre a déclaré :

« Il s’agit d’une autre nouvelle réalisation née de la politique “gagnant-gagnant” de Samdech Techo Hun Sen, Premier ministre du Royaume du Cambodge, qui a apporté la paix, la stabilité politique et l’unité nationale comme facteur indispensable aux investissements à grande échelle dans le secteur minier ».

Dans une annonce récente, le Premier ministre avait déclaré qu’après 14 ans d’étude de faisabilité et d’exploration, la société sous licence Renaissance Minerals (Cambodia) ltd a pu produire le10 juin dernier les premiers lingots d’or semi-finis du Cambodge, techniquement appelés lingots d’or en solution à 90 %.

Cérémonie de lancement des activités
Cérémonie de lancement des activités

Selon son rapport d’évaluation, a-t-il poursuivi, la société — une filiale de la société australienne Emerald Resources NL — peut produire trois tonnes d’or pur en moyenne annuelle pendant les huit premières années d’exploitation.

Avec cette capacité de production d’or industrielle, environ 185 millions de dollars de revenus bruts devraient être générés par an, dont quelque 40 millions de dollars de revenus de redevances et de recettes fiscales qui seront utilisés pour le développement social et économique.

Le Premier ministre Samdech Techo a considéré la production d’or de qualité internationale dans la région d’O’Kvau comme « un modèle pour la minéralisation future du Cambodge en vue d’un développement durable ».

Tout en encourageant la fabrication de minerais techniques hautement qualifiés pour une minéralisation durable et respectueuse de l’environnement, il a rappelé « qu’une exploitation insuffisamment spécialisée n’apporterait aucun avantage, mais risquerait de provoquer des accidents et de nuire à l’environnement ».

AKP & ministère des Mines et de l’Énergie