Brèves éco Cambodge & ASEAN : Niveau record des échanges USA - Cambodge

Rappel des principaux événements économiques concernant le royaume et l’ASEAN durant la semaine du 7 au 14 février 2021 avec la hausse des exportations du royaume vers les USA, le projet de label pour les produits cambodgiens et le rapport de l'enquête sur l'agriculture.

Le Cambodge a publié officiellement le rapport de l'enquête sur l'agriculture au Cambodge 2019

Cambodge

Les exportations du Cambodge vers les États-Unis ont fortement augmenté en 2020, atteignant un niveau record de près de 7 Mds USD (+17,8% en g.a.), malgré la pandémie de Covid-19 et la baisse des échanges avec d’autres partenaires commerciaux, selon le US Census Bureau. Les importations américaines venant du Cambodge se sont élevées à 6,6 Mds USD (+22,8% en g.a.) soutenue par les achats de produits non textiles. Les exportations américaines vers le Cambodge ont totalisé 343 M USD (-33% en g.a.). Les importations américaines en provenance du Cambodge ont bénéficié du système généralisé de préférences (SGP).

Canopy Sands Development, filiale du Prince Holding Group - l’un des plus grands conglomérats du Cambodge - a approuvé le plan directeur pour Ream City élaboré par la société singapourienne Surbana Jurong Group. D’un coût total estimé à plus de 16 Mds USD, ce projet vise à transformer la baie de Ream (province de Preah Sihanouk) en une ville touristique, commerciale et résidentielle pouvant accueillir jusqu’à 130 000 habitants. Sur 834 ha à 10 minutes de route de l’aéroport international de Sihanoukville, le projet contribuera à la croissance de cette région qui abrite le seul port en eau profonde du Cambodge.

Des labels « Produits cambodgiens de qualité » vont être introduits par le ministère de l'Industrie, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation afin de distinguer la qualité de certains produits fabriqués localement et de promouvoir les produits nationaux en garantissant leur qualité et leur sécurité, et ainsi susciter la confiance des distributeurs et des consommateurs. Ils visent également à assainir la concurrence dans le secteur privé et à réduire la présence des produits de faible qualité.

Le Cambodge a publié officiellement le rapport de l'enquête sur l'agriculture au Cambodge 2019 (CIAS 2019), la première étude globale du pays depuis le recensement agricole en 2013. Selon les résultats de l’enquête 2019, le pays compte 1 726 000 ménages d’exploitants agricoles, soit environ 50% des ménages cambodgiens. 61% des exploitations agricoles sont destinées à la consommation familiale, le reste à la vente. 88% des exploitants se livrent à des activités de culture, 75% à l’élevage du bétail, de la volaille ou des insectes et 16% à la pêche. Parmi les ménages dont le revenu provient des activités agricoles, 31% ont déclaré un revenu plus faible en 2019 qu'en 2018.

Région

Les exportations françaises de biens vers l’ASEAN reculent de 30,1% en 2020 et le déficit commercial vis-à-vis de la zone double quasiment, à 4,9 Mds EUR. Les ventes françaises s’élèvent à 11,5 Mds EUR sur l’année, en baisse de 5 Mds EUR par rapport à 2019. Les importations françaises depuis la région se replient plus modérément, à 16,5 Mds EUR contre 19,1 Mds EUR l’an dernier. Dans ce contexte, le déficit commercial français avec la zone passe de 2,6 à 4,9 Mds EUR (+91,2%). Singapour reste la première destination des exportations françaises dans la zone (61% de nos ventes) et constitue également le 2ème excédent commercial bilatéral (+4,9 Mds EUR) le plus important de la France dans le monde après le Royaume-Uni mais devant Hong Kong. Le Vietnam est le premier fournisseur de la France et représente 33% des approvisionnements en provenance de l’ASEAN, devant la Thaïlande (16%) et la Malaisie (14%).

Après une contraction de 3,4% en 2020, le PIB de l’ASEAN devrait progresser de 5,1% en 2021, selon le dernier Economic Outlook for Southeast Asia, China and India 2021 de l’OCDE, légèrement en deçà des prévisions de novembre (+5,4%). Dans la région, les prévisions de croissance pour 2021 sont revues à la baisse en Indonésie (+4,0% contre +5,3% lors de la précédente publication), aux Philippines (+5,9% contre +6,2%), au Brunei (+3,1% contre +3,3%) et en Birmanie (+5,0% contre +6,6%). Les prévisions ont été revues à la hausse pour la Malaisie (+7,0% contre +6,0%), le Vietnam (+7,0% contre +6,2%) et la Thaïlande (+4,5% contre +4,2%) et restent inchangées pour Singapour (+5,0%), le Cambodge (+5,4%) et le Laos (+5,0%).

L’exclusion numérique en Asie du Sud-Est concernerait environ 150 millions d’adultes, soit un tiers de la population, selon le rapport Bridging the digital divide de Roland Berger. Singapour se place 1er sur 82 pays dans l’indice d’inclusion numérique, suivi dans l’ASEAN par la Malaisie (21e), Brunei et de la Thaïlande (38e), le Vietnam (44e), les Philippines (45e), l'Indonésie (49e), la Birmanie (55e), le Cambodge (57e) et le Laos (69e). Au niveau régional, l’Asie du Sud-Est se classe 5e sur les 7 régions concernées par le rapport, en dessous de la moyenne mondiale. Ces scores s’expliquent notamment par les niveaux de revenu, d’éducation et de culture numérique inférieurs à la moyenne mondiale. Le rapport note toutefois une amélioration dans tous les pays de la région depuis 2017, notamment en Birmanie (+11 points par rapport à 2017) et au Vietnam (+10), et souligne le gain financier de la réduction de la fracture numérique, d’au moins 15 Mds USD de revenus générés par an dans la région.

La transformation numérique dans la zone Asie-Pacifique, accélérée par la pandémie de Covid-19, pourrait générer des gains économiques de plus de 8,6 trillions USD jusqu’en 2025 (1,7 trillion USD par an), selon le rapport Asian Economic Integration 2021 de la BAsD. Une utilisation accrue des technologies numériques pourraient générer 65 millions d'emplois par an jusqu'en 2025 dans la zone et 1 000 Mds USD de flux commerciaux intrarégionaux par an. Par sous-région, les économies insulaires du Pacifique seraient les plus grandes bénéficiaires, suivies des économies d'Asie centrale et d'Asie du Sud-Est. La BAsD souligne également l’importance de l’adoption de politiques et de réglementations appropriées pour encadrer l’émergence des plateformes numériques en Asie-Pacifique. En 2019, les revenus des plateformes numériques (BtC) ont atteint 3,8 Mds USD (soit 4,4% du PIB mondial), dont 48%sur en Asie (1,8 Md USD, soit 6% du PIB régional).

Source : Service économique régional de Singapour

Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône