Brèves éco Cambodge & ASEAN : L’industrie textile doit souscrire au « Better Factories Cambodia »

Rappel des principaux événements économiques concernant le royaume et l’ASEAN durant la semaine du 21 au 28 février 2021 le maintien jusqu’au 30 juin du taux de réserves obligatoires de 7 % et les secteurs d’exportation du textile, de l’habillement, des sacs et des articles de voyage qui doivent rejoindre le programme « Better Factories Cambodia »

Usine textile au Cambodge. Photographie ILO
Usine textile au Cambodge. Photographie ILO

Cambodge

Maintien jusqu’au 30 juin du taux de réserves obligatoires de 7 %

La Banque Nationale du Cambodge a annoncé qu’elle maintiendrait jusqu’au 30 juin le taux de réserves obligatoires de 7 % que les banques et autres établissements financiers déposent auprès d’elle. Jusqu’en mars 2020, ce taux était de 12,5 % pour les devises étrangères et de 8 % pour la monnaie locale. Cette mesure a pour objectif de permettre aux banques d’accorder davantage de crédits pour relancer les activités économiques. La banque centrale a également demandé à toutes les banques et institutions de microfinance (IMF) de reporter les versements des dividendes pour 2020 afin de préserver la stabilité du secteur, en dépit des perturbations économiques causées par la pandémie.

Publication du sous-décret pour la création d’une passerelle Internet nationale

La passerelle National Internet Gateway (NIG) doit permettre de mieux optimiser la gestion du réseau. Le sous-décret vise à encadrer les connexions Internet domestiques et internationales afin d’assurer une meilleure collecte de revenus, de garantir la sécurité et l’ordre public, mais aussi de veiller au bon respect de la culture et de la tradition khmères. Tout le trafic Internet au Cambodge sera acheminé via cette passerelle et l’opérateur NIG sera tenu de stocker et fournir des rapports au gouvernement.

Les secteurs d’exportation du textile, de l’habillement, des sacs et des articles de voyage doivent rejoindre le programme « Better Factories Cambodia »

Les autorités cambodgiennes ont demandé aux secteurs du textile, de l’habillement et des articles de voyage de rejoindre le programme de l’OIT « Better Factories Cambodia » afin d’obtenir une certification de conformité aux conditions de travail délivrée par un inspecteur du ministère du Travail, obligatoire à partir de l’année prochaine et sans laquelle ils ne pourront exporter. Cette certification leur permettra de bénéficier du Système de préférences généralisées (SPG) accordé par 13 pays et institutions, dont l’UE, le Japon et les États-Unis. Actuellement, 557 usines comptant 614 242 travailleurs et fabriquant pour le compte de 59 marques et détaillants sont parties de ce projet.

ASEAN

Le déploiement de la vaccination contre le COVID-19 en retard en ASEAN

Selon un rapport de la BAsD, les contrats de vaccination signés par les pays d’Asie du Sud-Est permettraient une couverture vaccinale de 41,4 % de la population (272,1 M de personnes). Au 15 février, le nombre de doses de vaccin contre le COVID-19 administrées dans la région était de 0,28 pour 100 personnes. Dans l’ASEAN, seules l’Indonésie, la Birmanie et Singapour avaient commencé la vaccination à cette date. Selon les projections de la BAsD, le Vietnam, la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie et les Philippines atteindraient un taux de vaccination supérieur à 60 % de leur population entre 2022 et 2023. Seule Singapour pourrait avoir vacciné la majorité de sa population d’ici la fin de l’année. Plusieurs vaccins sont en cours de développement et de production dans la région : à Singapour, le vaccin Arcturus est en phase 2 d’essais, ainsi que le vaccin Nanocovax au Vietnam, qui a trois autres vaccins en cours de développement. La Thaïlande débuterait les essais de son vaccin Chula-Cov19 en avril. En Indonésie, l’entreprise publique BioFarma travaille avec Sinovac (Chine), pour conduire des essais et produire des vaccins, afin de répondre à la demande de l’ensemble de la région.

Source : Service économique régional de Singapour

59 vues0 commentaire