Brèves éco Cambodge & ASEAN : Inflation, encours de crédits et recensement au Cambodge

Rappel des principaux événements économiques concernant le royaume et l’ASEAN pour la semaine du 24 au 30 janvier 2021 avec : le secteur bancaire qui se porte bien au Cambodge, les résultats du recensement et le lancement de Newrest Cambodia. En ASEAN, les investissements directs étrangers sont à la baisse tout comme les prévisions de croissance.

Brèves éco Cambodge & ASEAN : Inflation, encours de crédits et recensement au Cambodge
Brèves éco Cambodge & ASEAN : Inflation, encours de crédits et recensement au Cambodge

Cambodge

  • Malgré la crise sanitaire, le secteur financier au Cambodge enregistre une augmentation des actifs totaux des institutions bancaires et financières de 15,7 % à 59,4 Mds USD en 2020. Les encours de crédits et de dépôts ont ainsi atteint respectivement 37,3 Mds USD (+14,8 %) et 33,8 Mds USD (+15,4 %). Le taux d’inflation a atteint 2,9 % l’an dernier (contre 1,9 % en 2019) et se maintiendrait à 2,9 % en 2021. Cette augmentation est attribuée à une hausse des prix des denrées alimentaires (+4,6 % contre 2 % en 2019), en raison notamment d’une demande accrue et de pénuries de produits importés.

  • Le Cambodge comptait 15,55 millions d’habitants en 2019, dont 7,98 millions de femmes (51,3 %), selon les résultats du dernier recensement. 6,13 millions sont des résidents urbains et 9,41 millions sont des ruraux. Phnom Penh est la province la plus peuplée avec 2,28 millions d’habitants (14,7 %) devant Kandal (1,2 million et 7,7 %). La densité moyenne est de 87 habitants/km². 29,4 % des habitants ont moins de 14 ans, 61,7 % entre 15 et 59 ans et 8,9 % plus de 60 ans. Les chiffres de suggèrent que la population cambodgienne entame un processus de vieillissement du fait d’une baisse de la fécondité et de la mortalité. Le PIB moyen par habitant en 2019 est de 1 694 USD par an, en hausse de près de 230 % par rapport à 2008 où il était de 739 USD.

  • Newrest, spécialiste français de la restauration hors foyer et un des leaders mondiaux du catering multi secteurs, lance officiellement ses activités au Cambodge. Newrest Cambodia est le résultat de l’acquisition de 3 sociétés : EMCAT (concessionnaire F&B pour les aéroports du Cambodge), Mekong Food Services (production alimentaire) et Hagar Catering (traiteur). La cérémonie de lancement officiel de Newrest Cambodia a eu lieu le 20 janvier à Phnom Penh en présence de Pan Sorasak, ministre du Commerce, et d’Eva Nguyen Binh, ambassadrice de France au Cambodge. L’arrivée de Newrest au Cambodge est un ajout significatif à la communauté d’affaires française et renforce les investissements français dans le Royaume.

Région

  • Les flux d’investissements directs à étrangers (IDE) à destination des pays de l’ASEAN se sont contractés de 31 % en 2020, s’établissant à 107 Mds USD selon l’Investment Trends Monitor de la CNUCED. La plupart des pays de la région subissent une baisse des IDE : Singapour (-37 % à 58 Mds USD), la Thaïlande (-50 % à 1,5 Md USD), l’Indonésie (-24 % à 18 Mds USD), le Vietnam (-10 % à 14 Mds USD), la Malaisie (-68 % à 2,5 Mds USD), tandis que les Philippines enregistrent une augmentation de 29 % à 6,4 Mds USD. Les fusions-acquisitions transfrontalières à Singapour se sont contractées de 86 %. La région reste toutefois attractive avec l’entrée de plus de 70 Mds USD d’IDE greenfield en 2020, enregistrant une contraction plus modérée (-14 %) que dans les autres régions en développement. La CNUCED note également qu’une augmentation du nombre de projets au T3 à Singapour pourrait augurer d’une reprise imminente des flux d’IDE dans la région.

  • En légers progrès, les pays de l’ASEAN doivent poursuivre leurs efforts en matière de lutte contre la corruption dans le contexte de la crise sanitaire et économique actuelle, d’après le dernier rapport sur la corruption de Transparency International. Singapour est l’un des pays les moins affectés au monde avec un score de 85 (3e sur 180 pays), suivi dans l’ASEAN par Brunei (60 points), la Malaisie (51), du Timor oriental (40), de l’Indonésie (37), du Vietnam et de la Thaïlande (36), des Philippines (34), du Laos (29), de la Birmanie (28) et du Cambodge (21). L’ONG souligne une amélioration significative de l’indice de corruption en Birmanie (+13 points depuis 2012) ainsi qu’au Timor oriental (+10 points depuis 2013).

  • Le FMI revoit à la baisse les prévisions de croissance de l’ASEAN-5 pour 2021 à 5,2 % après la mise à jour de janvier du WEO, contre 6,2 % dans les prévisions d’octobre dernier, dans un contexte d’incertitude sur les perspectives de reprise de l’économie mondiale face à l’apparition de nouvelles variantes du virus. Les prévisions de croissance pour 2021 sont revues à la baisse en Indonésie avec 4,8 % (contre 6,1 %), suivie par la Thaïlande (2,7 % contre 4 %), les Philippines (6,6 % contre 7,4 %) et la Malaisie (7 % contre 7,8 %). Le FMI insiste sur la nécessité de renforcer la coordination internationale afin d’assurer la distribution universelle de vaccins et préconise de préserver les investissements dans la santé, l’éducation et les énergies renouvelables pour soutenir une reprise plus inclusive et accélérer la transition énergétique.

Source : Service économique régional de Singapour