Brèves éco Cambodge & ASEAN : Impact du conflit russo- ukrainien sur les économies de la région

Rappel des principaux événements et décisions économiques concernant le Royaume du Cambodge et l’ASEAN pour la huitième semaine de 2022.

Cambodge : Prolongation des incitations fiscales accordées aux entreprises cotées en bourse

Le gouvernement cambodgien a décidé de prolonger de 3 années supplémentaires (jusqu’au 23 février 2025 donc) les incitations fiscales accordées aux sociétés cotées à la bourse cambodgienne afin de stimuler le développement de la bourse dans le contexte de la crise sanitaire. Un sous-décret a été approuvé par le Premier ministre Hun Sen le 24 février à cet effet. Les incitations vont jusqu’à 2 M USD pour l’émission d’obligations et jusqu’à 5 M USD pour l’émission d’actions. Le Cambodge compte actuellement 15 sociétés cotées (9 en actions et 6 en obligations).

Cambodge : Solidité du secteur bancaire en 2021

Le secteur bancaire cambodgien est resté solide en 2021 : le total des actifs bancaires a augmenté de 18,8 % en 2021 pour atteindre 60 Mds USD, tandis que les encours de crédits ont progressé de 24,4 % à 38,6 Mds USD. Les dépôts ont par ailleurs augmenté de 17 % à 35,1 Mds USD l’an dernier. Les créances douteuses (sans prise en compte des moratoires autorisés en raison de la crise Covid) ont représenté 2 % du total l’an dernier, alors que les taux d’intérêt moyens du crédit ont continué à baisser, ce qui a permis aux clients d’accéder à des financements abordables.

Cambodge : Feuilles de route pour le développement des secteurs automobile et électronique

Le Conseil pour le Développement du Cambodge (CDC) et 7 ministères (de l’Economie et des Finances, de l’Aménagement du territoire, de l’Industrie, du Commerce, du Travail, de l’Énergie et des Travaux publics) ont rédigé des projets de feuilles de route pour soutenir le développement des secteurs de l’automobile et de l’électronique. La rédaction de ces instruments a bénéficié du soutien du programme Accelerated Covid-19 Economic Support Programme (ACES) du gouvernement britannique et du Boston Consulting Group (BCG).

Ces feuilles de route visent notamment à accélérer les investissements dans les deux secteurs concernés en vue de la reconversion et du perfectionnement des travailleurs, à développer les infrastructures électriques et logistiques, à améliorer la compétitivité-coût du secteur manufacturier et à mettre en place un régime douanier et de facilitation des échanges plus efficace. La mise en œuvre de ces stratégies pourrait augmenter les exportations de plus de 2 Mds USD et créer plus de 22 000 emplois au cours des cinq prochaines années.

 

Région ASEAN : Impact du conflit entre la Russie et l’Ukraine sur les économies de l’ASEAN

L’impact économique direct du conflit entre la Russie et l’Ukraine sur les pays de l’ASEAN devrait être relativement limité et se concentrer sur quelques lignes de produits à l’import (engrais, dont la Russie est le 3e fournisseur de la région, ou céréales ukrainiennes) comme à l’export, où l’exposition des industries électroniques et textiles du Sud-est asiatique est faible.

En revanche, l’impact indirect de la guerre pourrait être beaucoup plus important et entraîner une hausse de l’inflation via le canal des prix des hydrocarbures et des produits alimentaires (alimentation humaine et animale). Par ailleurs, le conflit va évidemment différer la reprise du tourisme, alors que la plupart des destinations de la région s’efforcent de rouvrir leurs frontières.

ASEAN : Niveau stable de l’indice de confiance dans le secteur manufacturier en février

L’indice PMI des pays de l’ASEAN, reflétant le niveau de confiance des entreprises dans le secteur manufacturier, est resté quasi-stable en février, à 52,5, contre 52,7 en janvier. L’indice enregistre une amélioration dans tous les pays de l’ASEAN à l’exception de l’Indonésie qui connaît la plus importante contraction de la région en raison de la résurgence des cas de COVID-19, à 51,2 — un niveau demeurant supérieur à 50, indiquant une amélioration de l’activité. Singapour affiche le PMI le plus élevé (58,3), devant le Vietnam (54,3). En Thaïlande, l’indice atteint un record à 52,5 et aux Philippines le PMI atteint son plus haut niveau en trois ans à 52,8. Selon l’institut IHS Markit, en charge de l’enquête, le niveau actuel du PMI en ASEAN est parmi les plus élevés enregistrés depuis le lancement de l’enquête.

Sommet spécial États-Unis – ASEAN à Washington du 28 au 29 mars 2022

Le Sommet commémorera les 45 ans de relations entre les États-Unis et l’ASEAN et devrait permettre d’échanger sur la crise causée par le coup d’État militaire en Birmanie, la reprise post-COVID, la lutte contre le changement climatique, les investissements et les infrastructures. Pour rappel, l’administration Biden s’est engagée à renforcer les relations avec l’ASEAN, dans le cadre de sa stratégie pour l’Indopacifique annoncée début février et qui prévoit notamment le lancement d’un cadre économique régional au début de l’année 2022.

Avec les contributions des Services économiques de Bangkok, Hanoï, Jakarta, Kuala Lumpur, Manille, Rangoun, Phnom Penh et de l’Antenne de Vientiane.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône