Brèves éco Cambodge & ASEAN : « Faible risque » de surendettement pour la dette cambodgienne

Rappel des principaux événements économiques concernant le Royaume du Cambodge et l’ASEAN durant la semaine du 25 septembre au 1er octobre 2021 avec au Cambodge : la croissance revue à la baisse à 2,2 % pour 2021 par la Banque mondiale, le « faible risque » de surendettement pour la dette cambodgienne, selon le ministère de l’Économie et des Finances et le salaire minimum des travailleurs de l’industrie du textile qui passera à 194 USD en 2021.

Cambodge : La croissance revue à la baisse à 2,2 % pour 2021 par la Banque mondiale

La Banque mondiale a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour le Cambodge, à 2,2 % cette année contre 4 % anticipée auparavant. La croissance pour 2022 baisserait également à 4,5 %, contre une prévision antérieure de 5,2 %. La Banque indique que la vague de contamination observée depuis le T2 2021 a ralenti la reprise, en particulier dans les secteurs des services, de la construction et de l’immobilier, malgré les progrès rapides de la vaccination. L’agriculture reste résiliente et les exportations de biens se sont redressées, soutenues par l’amélioration de la demande extérieure. L’investissement reste soutenu. D’autres moteurs importants de croissance, à savoir le tourisme, la construction et l’immobilier, continuent d’être durement touchés par la pandémie. La forte croissance du crédit et la concentration du crédit intérieur dans le secteur de la construction et de l’immobilier continuent de constituer des risques significatifs pour la stabilité financière du Cambodge.

Cambodge : « Faible risque » de surendettement pour la dette cambodgienne, selon le ministère de l’Économie et des Finances

D’un montant de 9,12 Mds USD en juin de cette année, la dette publique du Cambodge reste soutenable et présente un faible risque de surendettement, a indiqué le ministère de l’Économie et des Finances dans un rapport sur la viabilité de la dette. Au premier semestre 2021, aucun accord de prêt concessionnel n’a été signé, car les nouveaux projets de développement sont en phase de préparation et sont retardés en raison du Covid-19. Depuis 1993 jusqu’au 30 juin 2021, le gouvernement cambodgien a signé des accords de prêts concessionnels avec des partenaires de développement pour un montant total de 14,8 Mds USD, dont 68 % (10 Mds USD) ont été déboursés pour financer principalement des projets d’infrastructures.

Cambodge : Le salaire minimum des travailleurs de l’industrie du textile augmentera à 194 USD

Le salaire minimum des ouvriers dans les secteurs de l’habillement, de la chaussure et des articles de voyage pour 2022 est fixé à 194 USD par mois, soit 2 USD de plus que le montant actuel. Selon le ministère du Travail et de la Formation professionnelle, les syndicats demandaient 204 USD, les employeurs proposaient 188 USD. Le Premier ministre Hun Sen a fixé l’augmentation à 2 USD.

ASEAN : La Banque mondiale prévoit 3,4 % de croissance dans l’ASEAN-5 en 2021

Selon le East Asia & Pacific Economic Update de la Banque mondiale, la croissance régionale de la zone Asie de l’Est et du Pacifique est projetée à 7,5 % pour 2021, principalement portée par la reprise en Chine (+8,5 %). Le reste de la région enregistrerait une croissance de 2,5 %, contre 4,4 % anticipé en avril. Les prévisions de croissance de l’ASEAN-5 sont ramenées de 4,8 % à 3,4 % pour 2021 du fait de la propagation du variant Delta et des faibles taux de vaccination enregistrés en Asie du Sud-Est. La Birmanie enregistre la révision la plus marquée, ramenée de -10,0 % à -18,0 % pour 2021. Les prévisions sont également revues à la baisse pour le Vietnam (4,8 % contre 6,6 %), la Malaisie (3,3 % contre 6,0 %), les Philippines (4,3 % contre 5,5 %), l’Indonésie (3,7 % contre 4,4 %), le Laos et le Cambodge (2,2 % contre 4,0 %) et la Thaïlande (1,0 % contre 3,4 %). Pour 2022, la BM prévoit une croissance pour l’ASEAN-5 de 5,2 % en 2022 (contre 5,1 % anticipé en avril).

ASEAN : 2 000 Mds USD pour financer la transition écologique en Asie du Sud-Est

Afin de réduire ses émissions de carbone tout en restant compétitive, l’Asie du Sud-Est aura besoin de mobiliser 2 000 Mds USD d’investissements d’ici 2030, selon le rapport Southeast Asia’s Green Economy 2021 Report : Opportunities on the Road to Net Zero de Bain, Temasek et Microsoft. Le rapport pointe trois priorités afin de lutter contre environ 90 % des sources d’émissions de gaz à effet de serre de la région : i) accélérer le passage aux énergies vertes et aux transports propres ; ii) valoriser la nature ; iii) moderniser la production agricole et agroalimentaire. Selon le rapport, les opportunités économiques liées à la transition écologique représenteraient 1 000 Mds USD, contribuant de 6 à 8 % au produit intérieur brut (PIB) de la région d’ici 2030.

ASEAN : Lancement d’un partenariat entre HSBC et Temasek pour mobiliser les financements de projets d’infrastructures durables en Asie du Sud-Est

HSBC et le fonds souverain singapourien Temasek ont annoncé le 30 septembre la création d’un partenariat pour établir une plate-forme de financement dédiée aux projets d’infrastructures durables, initialement en Asie du Sud-Est, afin de soutenir les efforts de réduction des émissions de carbone dans la lutte contre le changement climatique. À court terme, HSBC et Temasek investiront jusqu’à 150 M USD de fonds propres pour financer des prêts, en collaboration avec les partenaires de la plateforme. À plus long terme, celle-ci est destinée à construire un pipeline de projets à grande échelle, distribuant plus de 1 Md USD de prêts d’ici 5 ans.

Avec les contributions des Services économiques de Bangkok, Hanoï, Jakarta, Kuala Lumpur, Manille, Rangoun, Phnom Penh et de l’Antenne de Vientiane

0 commentaire