Brèves éco Cambodge & ASEAN : Détérioration de l’activité manufacturière en juillet 2021

Rappel des principaux événements économiques concernant le Royaume du Cambodge et l’ASEAN durant la semaine du 2 au 8 août 2021 avec la détérioration de l’activité manufacturière en juillet dans la région et la hausse des exportations en Asie du Sud-Est en juin.

Illustration :  Pou Neang
Illustration : Pou Neang

Région de l’ASEAN

Détérioration de l’activité manufacturière en juillet dans l’ASEAN

L’indice PMI manufacturier en ASEAN s’établit à 44,6 en juillet, son plus bas niveau en 13 mois, indiquant une contraction de l’activité manufacturière, en lien avec la propagation du variant Delta et les nombreuses restrictions sanitaires, pesant à la fois sur la demande et l’offre. Les résultats témoignent d’une accentuation de la divergence entre les économies de la zone dans leur lutte contre l’épidémie. La Birmanie (PMI : 33,5, également en lien avec la crise politique depuis février) et l’Indonésie (40,1) sont les deux pays enregistrant les plus fortes dégradations de leur environnement des affaires tandis que les Philippines (50,4) et Singapour (56,3) sont les deux pays les plus résilients comparativement, Singapour voyant son PMI repasser en zone d’expansion (soit un niveau supérieur à 50).

Hausse des exportations en Asie du Sud-Est en juin, portée notamment par la demande en semi-conducteurs

Plusieurs pays d’Asie du Sud-Est, dont la Malaisie, la Thaïlande, et le Vietnam, ont vu leurs exportations fortement progresser en juin et atteindre des niveaux supérieurs à ceux observés pré-Covid. Cette bonne performance s’explique en partie par la demande croissante des économies développées (États-Unis, Chine, UE) en semi-conducteurs, dans un contexte de pénurie mondiale. Certains pays de la région occupent une place centrale dans ce secteur, 7 % du commerce mondial de semi-conducteurs transite par exemple par la Malaisie, qui a enregistré en juin une hausse de 27 % de ses exportations par rapport à juin 2020. La résurgence de cas de Covid-19 et le prolongement des mesures sanitaires dans la zone pourraient cependant peser à la baisse sur les capacités de production des pays de la zone à court et moyen-terme, ce qui semble confirmé par le niveau de l’indice PMI en juillet) Toyota Motor a ainsi récemment annoncé interrompre l’activité de ses trois usines localisées en Thaïlande tandis que Samsung Electronics a suspendu la production de trois de ses seize usines situées à Hô Chi Minh.

Royaume du Cambodge

La croissance du PIB revue à la baisse de 4 % à 2,5 % en raison du COVID-19

Les nouvelles mesures sanitaires contraignent le gouvernement à revoir ses prévisions pour l’année 2021. Le Premier ministre Hun Sen a annoncé dimanche 1er août qu’il tablait désormais sur une croissance de 2,5 %, contre 4 % précédemment. Il a également rejeté les allégations selon lesquelles le gouvernement risquait la faillite à cause de la pandémie de COVID-19. Selon lui, les revenus de l’État s’élèvent à environ 400 M USD par mois. Pour les sept premiers mois de cette année, le pays a encaissé plus de 3 000 M USD de revenus, dont 1 716 M USD de recettes fiscales et 1 355 M USD de recettes douanières. En mai de cette année, l’agence de notation américaine Moody’s Investors Service avait déclaré qu’elle s’attendait à ce que la croissance du Cambodge augmente de 2,9 % cette année. Les taux de croissance économique du Royaume ne retrouveront pas complètement leur niveau d’avant la pandémie avant au moins 2022, estime Moody’s.

Déception pour l’exploitation pétrolière, mais bonnes nouvelles pour l’or

La production de la première exploitation pétrolière et gazeuse au Cambodge est beaucoup plus faible que prévue et la société concessionnaire a maintenant mis la clef sous la porte, selon le Premier ministre cambodgien. Toutefois, les mines d’or du pays ont en un mois après le début de l’extraction, pu produire 137 kg d’or. La société minière australienne, Renaissance Minerals, a débuté en juin la production industrielle d’or dans la province de Mondulkiri. Ce projet pourrait générer 40 M USD de taxes et redevances par an pour les caisses de l’État.

Renforcement des mesures d’importation de viandes et produits congelés

Suite à la découverte de traces de coronavirus sur des viandes importées d’Inde, les autorités cambodgiennes ont renforcé les mesures d’importation de viande congelée. Les importateurs doivent désormais présenter un certificat d’absence de COVID-19 émis par le pays d’origine. À leurs arrivées, les viandes seront de nouveau soumises à un test de COVID-19 à l’Institut Pasteur du Cambodge avant de pouvoir circuler sur les marchés.

Source : Service économique régional de Singapour