Brèves éco Cambodge & ASEAN : Besoin de restaurer la confiance dans l’industrie des pays de l'ASEAN

Rappel des principaux événements économiques concernant le Royaume du Cambodge et l’ASEAN durant la semaine du 30 août au 5 septembre 2021 avec l’adoption de normes internationales pour améliorer la qualité des produits cambodgiens et une certaine perte de confiance dans l’industrie des pays de la région.

Monument de l’Indépendance à Phnom Penh. Photo  Mark
Monument de l’Indépendance à Phnom Penh. Photo Mark

Région ASEAN

Perte de confiance dans l’industrie en août selon l’indice PMI manufacturier

L’indice PMI des pays de l’ASEAN, reflétant le niveau de confiance des entreprises dans le secteur manufacturier, s’enfonce de nouveau dans le rouge en août, à 44,5, après avoir déjà atteint son plus bas niveau en treize mois en juillet (44,6). Fait notable, tous les pays couverts par l’indice sont en contraction (signalée par une valeur inférieure à 50), ce qui n’était pas arrivé depuis mai 2020. Les Philippines (46,4) et Singapour (44,3), qui avaient pourtant enregistré un PMI supérieur à 50 en juillet, retournent en zone de contraction. Les pays les plus sévèrement touchés par la dégradation de la confiance sont la Birmanie (36,5), le Vietnam (40,2) et la Malaisie (43,4). Les causes avancées par l’institut IHS Markit, en charge de l’enquête, sont la résurgence épidémique, provoquant un ralentissement de la production et des perturbations sur les chaînes d’approvisionnement, ainsi que l’affaiblissement de la demande extérieure, attestée par la diminution des nouvelles commandes à l’export pour le 3e mois consécutif.

L’ASEAN ouverte à de nouveaux projets BRI pour soutenir ses économies

Lors d’une réunion virtuelle le 1er septembre, plusieurs ministres de pays de l’ASEAN ont appelé à de nouveaux projets dans le cadre de l’initiative chinoise « Belt & Road » (BRI), afin de soutenir leurs économies négativement affectées par la pandémie. Le vice-ministre du Commerce thaïlandais a ainsi cité le projet d’infrastructure reliant par voie ferrée la Thaïlande à la Chine comme génératrice d’opportunités pour son pays tandis que le ministre de la Main-d’œuvre à Singapour a souligné l’importance du développement des pays de la zone. Enfin, le vice-ministre du Commerce indonésien a appelé à une complémentarité entre les projets BRI et l’ALE régional RCEP signé en novembre 2020.

Cambodge

Adoption de normes internationales pour améliorer la qualité des produits

Le Conseil national des normes (NSC) du ministère de l’Industrie, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation a retenu le 26 août 20 autres normes internationales à adopter au niveau national. Ces normes proviennent de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), de la Commission électrotechnique internationale (CEI) et de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU). Elles couvrent des domaines tels que les pratiques et matériaux de construction, les produits chimiques, l’électricité et l’électronique, les produits en caoutchouc, les véhicules à moteur, les cosmétiques et les systèmes numériques. L’adoption de ces normes permettra aux produits cambodgiens de mieux s’insérer dans les marchés internationaux.

Lancement des audits énergétiques de l’industrie textile financés par l’UE

Dans le cadre du projet « Switch Garment » financé par l’Union européenne, dont le but est de pousser à l’adoption de pratiques énergétiques durables, l’Institut de Technologie du Cambodge mènera, en collaboration avec un institut basé à New Delhi, une série d’audits sur la consommation d’énergie dans des usines de confection cambodgiennes. L’objectif est d’identifier les options les plus rentables afin de réduire les coûts énergétiques et de construire une industrie plus résiliente. À ce jour, 30 usines se sont inscrites au programme Switch Garment, tandis que 20 autres devraient rejoindre cette initiative dans le courant de l’année. Selon Switch Asia, l’industrie textile au Cambodge a perdu en compétitivité par rapport à d’autres pays tels le Bangladesh, le Myanmar et le Vietnam compte tenu de ses coûts énergétiques élevés et de l’augmentation récente du salaire minimum mensuel, ainsi que du retard des infrastructures, de la productivité et de la logistique.

Lancement de la 2de phase du projet d’enregistrement en ligne des entreprises

Le ministère de l’Économie et des Finances a lancé le 1er septembre la phase II de sa plateforme d’enregistrement des entreprises en ligne, également connue sous le nom de « Portail unique ». Visant à faciliter les procédures d’enregistrement des entreprises et faciliter les investissements, cette seconde phase étendra les services proposés. La phase I, qui avait été lancée le 15 juin 2020, permet l’enregistrement auprès du ministère de l’Économie et des Finances, du Conseil pour le Développement du Cambodge, du Département général des impôts, du ministère du Commerce, du ministère de l’Intérieur et du ministère du Travail et de la Formation professionnelle. Quatre autres ministères/institutions ont été ajoutés dans le cadre de la phase II, à savoir le ministère de l’Industrie, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, le ministère des postes et Télécommunications, le ministère du Tourisme, l’Autorité de réglementation des activités immobilières et des prêteurs sur gages de l’Autorité des services financiers non bancaires. Le gouvernement cambodgien a par ailleurs émis un sous-décret définissant les échanges de données dans le cadre de « Cambodia Data eXchange » (CamDX), qui seront effectués dans le respect de la confidentialité entre différentes institutions, aussi bien dans le public que dans le privé.

Avec les contributions des Services économiques de Bangkok, Hanoï, Jakarta, Kuala Lumpur, Manille, Rangoon, Phnom Penh et de l’Antenne de Vientiane