top of page

Banque mondiale : La pandémie entrave les progrès du Cambodge en matière de réduction de la pauvreté

Un rapport qui vient d’être publié par la Banque mondiale indique que le taux de pauvreté au Cambodge a diminué de près de la moitié entre 2009 et 2019, une tendance bouleversée par les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19.

La pandémie entrave les progrès du Cambodge en matière de réduction de la pauvreté
La pandémie entrave les progrès du Cambodge en matière de réduction de la pauvreté. Photo BM

Le rapport intitulé « Cambodia Poverty Assessment 2022: Toward a More Inclusive and Resilient Cambodia » — « Évaluation de la pauvreté : Vers un Cambodge plus inclusif » montre que le pays a fait des progrès remarquables dans la réduction de la pauvreté au cours de la dernière décennie, mais que certains résultats sont menacés par l’impact de la crise sanitaire sur l’économie.

Le rapport s’appuie sur de nouveaux seuils de pauvreté, basés sur l’enquête socio-économique du Cambodge (CSES) 2019-20, dans laquelle le gouvernement royal du Cambodge fixait le minimum national à 10 951 riels par personne et par jour.

L’évaluation de la pauvreté au Cambodge 2022 s’appuie sur un large éventail d’informations pour évaluer les tendances et les moteurs de la réduction de la pauvreté, les effets du COVID-19 sur les résultats socio-économiques et les implications distributives du système fiscal cambodgien en 2019. Les sources comprennent le CSES mené par l’Institut national de la statistique du Cambodge, les enquêtes téléphoniques, l’enquête démographique et de santé du Cambodge 2021-22, et les données administratives de divers ministères, départements et agences gouvernementales.

Principales conclusions :

  1. Le taux de pauvreté national du Cambodge a diminué de près de la moitié entre 2009 et 2019, mais la pandémie de COVID-19 a récemment inversé certains des progrès réalisés.

  2. La pandémie a mis en évidence les vulnérabilités économiques préexistantes du Cambodge. De nombreux ménages cambodgiens étaient dans une situation précaire avant la pandémie. La croissance économique rapide du Cambodge de 2009 à 2019, associée à des changements structurels, a permis d’augmenter les revenus du travail et de réduire la pauvreté.

  3. Le niveau de vie s’est amélioré, aidant le Cambodge à réduire les écarts entre les villes et les campagnes ; mais les ménages à faible revenu et les familles rurales sont toujours en retard en ce qui concerne l’accès aux services de base et aux possibilités de gains.

  4. La croissance économique remarquable du Cambodge et la réduction de la pauvreté ont eu lieu dans un environnement caractérisé par la stabilité macroéconomique et une gestion budgétaire prudente.

  5. La croissance de l’économie cambodgienne a permis de maintenir des taux d’emploi et une croissance des revenus élevés, tandis que le ralentissement de la croissance démographique a contribué à augmenter les revenus par habitant.

  6. La transformation structurelle a joué un rôle crucial dans le succès de la réduction de la pauvreté. Les investissements et le commerce ont stimulé la transformation structurelle du Cambodge, qui s’est éloigné de l’agriculture pour se tourner vers des activités à plus forte valeur ajoutée.

  7. Les travailleurs cambodgiens passent de l’agriculture à des emplois dans l’industrie manufacturière et les services, des secteurs où la productivité est plus élevée et les salaires meilleurs. Les travailleurs se déplacent non seulement d’un secteur à l’autre, mais aussi des zones rurales vers les villes. La croissance des revenus du travail non agricole est le principal facteur de réduction de la pauvreté.

  8. Au cours de la période COVID-19, le gouvernement a utilisé le registre « IDPoor » pour effectuer des transferts monétaires de secours aux ménages enregistrés. Les transferts en espèces ont apporté un soutien précieux aux revenus des ménages pauvres pendant la pandémie et ont freiné l’augmentation de la pauvreté et des inégalités. Bien que l’aide ait été rapidement renforcée, la couverture des transferts en espèces peut encore être améliorée.

Les décideurs politiques cambodgiens doivent prendre en compte plusieurs risques, défis et opportunités :

  1. Les ménages sont confrontés à un risque accru de pauvreté malgré la reprise économique.

  2. Les défis du développement comprennent les disparités géographiques en matière de pauvreté et un développement humain globalement faible.

  3. Une productivité modérée et une économie insuffisamment diversifiée pourraient réduire la croissance à long terme et le potentiel de réduction de la pauvreté.

  4. Des changements structurels plus profonds et une transition démographique stimuleraient la croissance, à condition d’investir dès aujourd’hui dans les personnes et les entreprises.

Recommandations politiques

Les interventions visant à soutenir une reprise plus inclusive et plus résiliente devraient se concentrer sur cinq domaines :

  1. Exploiter davantage les transferts en espèces pour apporter une aide immédiate aux ménages et soutenir le redressement et la résilience à plus long terme.

  2. Renforcer le système de protection sociale post-pandémique du Cambodge et développer un système adaptatif pour les crises futures.

  3. Améliorer le capital humain par des investissements dans la santé et l’éducation.

  4. Diversifier le modèle de croissance du Cambodge.

  5. Renforcer l'effet redistributif de la politique fiscale et financer durablement les stratégies de réduction de la pauvreté...

Banque mondiale

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page