BAD : L'économie cambodgienne devrait se redresser en 2021 et progresser en 2022

Selon le dernier rapport de la Banque asiatique de développement (BAD), l'économie du Cambodge affichera une croissance de 4 % cette année et de 5,5 % en 2022.

Selon la BAD, la reprise économique chez les principaux partenaires commerciaux pourrait stimuler la demande pour les exportations cambodgiennes.

Besoin de soutien

« L'économie s'est contractée de 3,1 % en 2020 en raison de la pandémie mondiale de coronavirus (COVID-19). Le gouvernement a réagi sans tarder au récent pic d'infections, et nous nous attendons à ce que l'économie renoue avec la croissance en 2021. Cela contribuera à augmenter les revenus des ménages, mais tous les secteurs et toutes les régions n'en bénéficieront pas de la même manière, il sera donc essentiel de surveiller de près le bien-être des ménages et la nécessité d'un soutien supplémentaire », a déclaré la directrice nationale de la BAD pour le Cambodge, Mme Sunniya Durrani-Jamal.

Production en hausse

Selon le document « Perspectives du développement asiatique (ADO) 2021 », la production industrielle devrait augmenter de 7,1 % en 2021 et de 7,0 % en 2022, grâce à un rebond du secteur de la confection, de la chaussure et des articles de voyage, ainsi qu'à la croissance d'autres produits manufacturés légers tels que l'électronique et les bicyclettes. L'agriculture devrait croître de 1,3 % en 2021 et de 1,2 % en 2022, grâce à l'augmentation de la production agricole après les inondations de l'année dernière, à la croissance continue de l'aquaculture et à la hausse des exportations agricoles vers la République populaire de Chine.

Services plus lents

La reprise des services sera plus lente, avec une croissance de 3,3 % en 2021 et de 6,2 % en 2022. Les efforts déployés pour contenir l'épidémie locale de COVID-19 qui a débuté en février 2021 freinent les activités du secteur des services. Les restrictions sur les voyages devraient rester en place pendant la majeure partie de 2021, ce qui signifie que le tourisme ne devrait pas stimuler les services cette année. L'immobilier devrait se redresser après la contraction de l'année dernière, conformément à une tendance similaire pour le secteur de la construction.

« Le rythme inégal de la reprise dans les différents secteurs continuera d'exercer des pressions sur certains ménages et entreprises cette année, ce qui ralentira la reprise globale. Les principaux risques pour les perspectives comprennent l'élargissement des foyers communautaires de COVID-19, une croissance plus lente que prévu pour les principaux partenaires commerciaux du Cambodge tels que les États-Unis et l'Union européenne, une faiblesse continue de la demande intérieure et des tensions sur les services financiers et bancaires», a déclaré Mme Durrani-Jamal, ajoutant que le gouvernement doit maintenir l'orientation de sa politique budgétaire accommodante cette année et en 2022 our soutenir la croissance.

Actuellement, la BAsD met en œuvre des projets d'investissement d'une valeur de 2,1 milliards de dollars américains au Cambodge. En 2020, l'ADB a engagé 477 millions de dollars US en prêts souverains et en subventions, et a catalysé 281,3 millions de dollars US supplémentaires par le biais du cofinancement pour le Cambodge. La réserve de prêts de la BAD pour 2021-2023 comprend 1,35 milliard de dollars US de prêts préférentiels et 32,4 millions de dollars US de dons pour soutenir le développement économique du pays et son redressement après la pandémie de COVID-19.