Autorités australiennes et cambodgiennes ensemble contre les escroqueries liées au système pyramidal

La semaine dernière, les autorités ont arrêté deux suspects prétendant être les agents de distribution de la société « Unicity Make Life Better » dans la province de Kampong Speu.

Photo ci-dessus : La semaine dernière, les autorités ont arrêté deux suspects prétendant être agents de distribution d’Unicity « Unicity Make Life Better Company » dans la province de Kampong Speu.

 

La Commission australienne de la concurrence et des consommateurs (ACCC) a dispensé une formation en ligne à ses collègues de la Direction générale de la protection des consommateurs, de la concurrence et de la répression des fraudes (CCF) du Cambodge. Le partenariat vise à lutter contre les systèmes pyramidaux dans le Royaume après que plusieurs escroqueries très médiatisées aient affecté la confiance des consommateurs.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du partenariat Mékong-Australie, qui aide les pays du Mékong à renforcer leur résilience économique et à se remettre du COVID-19.

Un porte-parole de l’ambassade d’Australie à Phnom Penh a déclaré à Cambodia Investment Review que la formation visait à fournir aux enquêteurs du CCF des connaissances et des compétences pratiques pour identifier et enquêter sur les systèmes pyramidaux.

« Cela aidera le CCF à dissuader ou à pénaliser les auteurs de ce type de systèmes et à empêcher les consommateurs cambodgiens d’en être victimes et de perdre leur argent »

« La formation aidera également le CCF à élaborer des “prakas” [lois] d’application relatives aux systèmes pyramidaux et aux systèmes de commercialisation à plusieurs niveaux en vertu de la loi cambodgienne sur la consommation de 2019 », a déclaré l’ambassade.

La loi sur la protection des consommateurs, promulguée en 2019, a établi pour la première fois des droits des consommateurs et de nouvelles règles régissant la concurrence, avec des implications importantes pour les droits de propriété intellectuelle.

Les objectifs déclarés de la loi sont de protéger les consommateurs, de veiller à ce que le commerce soit équitablement concurrentiel et de promouvoir la confiance entre les consommateurs et les entreprises. Elle s’applique à toute personne exerçant une activité commerciale — à but lucratif ou non — y compris la vente de biens, de services ou de propriétés aux consommateurs cambodgiens.

Ces dernières années, plusieurs opérations pyramidales très médiatisées ont ébranlé la confiance des consommateurs dans les opérations d’investissement authentiques qui promettaient des rendements très élevés, généralement compris entre 10 et 20 % par mois sur le placement initial.

La semaine dernière, les médias locaux ont rapporté que les autorités ont arrêté deux suspects prétendant être les agents de distribution de la société « Unicity Make Life Better » dans la province de Kampong Speu.

Les agents persuadaient les habitants de la région que leurs produits de santé étaient capables de guérir des maladies de longue durée en citant des exemples concrets de gens malades depuis des années qui se sont rétablies après avoir utilisé les compléments alimentaires de leur société pendant une courte période.

Après avoir gagné la confiance, ils ont essayé d’attirer les clients pour qu’ils utilisent le produit à des fins lucratives et qu’ils aient la possibilité de gagner de l’argent en faisant la promotion des produits de l’entreprise. En passant du statut d’utilisateur ordinaire à celui de distributeur primaire, certains se sont vu promettre qu’ils pourraient même devenir directeurs de secteur en achetant des packages d’investissement.

Les deux agents, ainsi que quatre autres complices, recommandaient l’achat d’un paquet de 25 000 dollars, promettant un dividende mensuel de 3 000 dollars et la réception d’une carte Gold de la société pour travailler à l’avenir. Aussi, pour leur retraite, il leur a été promis une allocation mensuelle de 1 500 à 3 500 dollars, ainsi que la possibilité de voyager à l’étranger, en Europe et en Asie.

Le partenariat Cambodge-Australie pour la protection des consommateurs a été établi l’année dernière. L’Australie a accepté d’affecter un responsable technique de la protection des consommateurs dans le Royaume, suite à une demande du ministère du Commerce.

La demande a été faite lors d’une réunion cette semaine entre le ministre du Commerce Pan Sorasak et l’ambassadeur d’Australie au Cambodge Pablo Kang.

Un communiqué de l’ambassade australienne indiquait alors : « Grâce à ce partenariat, la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) apportera son soutien au Cambodge pour la mise en œuvre de sa loi sur la protection des consommateurs récemment adoptée. Il s’appuie sur l’engagement durable de l’ACCC en Asie du Sud-Est sur les questions de droit de la concurrence. »

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Article en anglais ici


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône