Asie demain, des rizières et de l’énergie nucléaire dans les gratte-ciels…

Rizières et énergie nucléaire dans les gratte-ciels…

L’annonce pourrait sembler farfelue mais elle provient du très sérieux cabinet d’architectes Studio Cachoua Torres Camilletti (Mexico) qui entend présenter son projet de gratte-ciel aussi fonctionnel et indépendant qu’une petite ville lors d’une prochaine compétition à Hong Kong.



L’idée part d’un constat bien réel, le design des gratte-ciels a peu changé ces cinquante dernières années et les concepteurs de cette mini-révolution architecturale ont l’intention de réinventer totalement le concept. Ainsi, les projets de bâtiments proposés sont des ensembles en deux parties comprenant 92 ‘’espaces’’ dont des rizières, des bassins aquacoles, des jardins et même des transports en commun.

Ensembles de bureaux, habitations, espaces de jeux, rien n’est laissé au hasard pour ces mini-mégapoles aériennes dont l’énergie sera principalement générée par des éoliennes, des panneaux solaires et des mini-réacteurs nucléaires de type 4S (Super safe, small and simple). Les concepteurs ont justifié leur projet d’abord pour des raisons d’encombrement de l’espace des grandes mégapoles d’Asie, pour créer des espaces moins pollués et aussi proposer de nouveaux villages aériens censés fonctionner en quasi autarcie. L’argument final de ce projet révolutionnaire reste bien entendu le désir de changer l’esthétisme vieillot des gratte-ciels actuels d’Asie, de ce coté-là , on ne leur donne pas vraiment tort. A savoir si le projet séduira les investisseurs et sera susceptible aussi de changer les comportements citadins des grandes villes d’Asie, c’est une autre histoire.


1 vue0 commentaire