Arts – Siem Reap : Les étonnants portraits de Vichit Nongnual

Neuf tableaux de l’artiste Thaïlandais Vichit Nongnual sont exposés pour la première fois au Cambodge.

Ses œuvres ornent les murs des galeries de New-York, Londres, Pékin, Hong Kong, Hanoi, Singapour… et maintenant Siem Reap. Jusqu’au 30 novembre 2019, la galerie Tribe Cambodia accueille les tableaux grand format de cet artiste polyvalent, dont les portraits oniriques ont séduit bon nombre de collectionneurs de par le monde.

Les étonnants portraits de Vichit Nongnual

Les étonnants portraits de Vichit Nongnual


« Visages asiatiques », performance artistique

Artiste prolifique, Vichit Nongnual s’est concentré ces dernières années sur l’art du portrait, délaissant pour un temps la céramique qui avait propulsé sa carrière au début des années 2000. Dans son studio de Bangkok, un four trône encore en bonne place, entouré de toiles et de chevalets.

Reprenant à son compte l’adage selon lequel le visage serait le miroir de l’âme et les yeux leur interprète, Vichit Nongnual consacre désormais son pinceau à la réalisation de ces « Visages asiatiques », titre de la série exposée.

Un style unique et inspiré

Dans ces œuvres peintes à l’acrylique, les visages réalistes cohabitent avec des éléments purement abstraits, empruntant des motifs aux cultures tant asiatiques qu’occidentales. Des collages en provenance de journaux servent parfois d’arrière-plan, tandis que des ornementations d’inspiration thaïlandaise ou chinoise forment des arabesques sans fin.

Fixant le spectateur, des regards hypnotiques traduisent la multitude de sentiments qui traversent ces visages androgynes. Jusqu’à 14 couches ont parfois été nécessaires afin de retranscrire sur la toile la vision de l’artiste.

Ces incroyables portraits peuvent être admirés au côté des œuvres produites par le collectif Open Studio, qui loge dans le même bâtiment que celui du Tribe, faisant de cette galerie un lieu incontournable pour les amateurs d’art.

Vichit Nongnual, à la galerie Tribe Cambodia, 655 Central Market St, Siem Reap. Jusqu’au 30 novembre 2019. Entrée libre.

Texte et photographies par Rémi Abad

27 vues0 commentaire