Arts – Musique : De jeunes compositeurs-interprètes cambodgiens espèrent revitaliser l’i

Les compositeurs-interprètes cambodgiens Van Chesda, Oung Soria et Morm Picherith  ont été sélectionnés et invités en Amérique le mois dernier dans le cadre du programme IVLP (International Visitor Leadership Program) parrainé par le Département d’État des États-Unis.

Van Chesda

Van Chesda a depuis toujours sollicité l’attention de son père. Mais, plutôt que de s’apitoyer sur son sort après que son père ait quitté la famille, il a transformé sa douleur en inspiration créatrice pour sa carrière de chanteur et d’écrivain.

Chesda, 23 ans, a alors écrit et interprète la chanson «Lok Pa», ou «Père», depuis 2014, pour implorer le retour de son père. “Cette chanson parle de mon sentiment envers mon père bien-aimé, qui m’a quitté depuis tout petit et qui n’a pas réussi à me procurer une chaleur paternelle”, déclare-t-il.

Depuis que la chanson est devenue virale sur les médias sociaux, il a réussi à se réunir avec son père, une seule fois. Bien qu’ils aient convenu que leurs chemins de vie étaient différents, la popularité de sa chanson lui a permis de gagner mieux sa vie.

“En tant que chanteur, je peux subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille beaucoup mieux qu’avant et c’est l’une de mes motivations pour continuer à produire des chansons originales”, avance Chesda.

Van Chesda



Oung Soria

Oung Soria, 31 ans, auteur-compositeur-interprète, a également trouvé son inspiration avec le cœur brisé. Sa chanson la plus célèbre, « Nek Oun Ban Trem Sormai », ou « Miss You Only Imagine », a été vue plus de cinq millions de fois sur YouTube.

« J’ai composé cette chanson en utilisant mes propres sentiments et mon amour pour mon ex-petite amie », déclare Soria. “Je l’aimais toujours quand j’ai écrit cette chanson, même si je sais qu’elle a déjà commencé une autre histoire”, ajoute-t-il.

Diplômée en administration des affaires de l’Université Pannasastra, Soria se consacre maintenant à la production musicale à plein temps. Il devrait sortir son nouvel album plus tard cette année.

Soria et son ex-petite amie n’ont pas réussi à se remettre ensemble bien que “Nek Oun Ban Trem Sormai” ait écouté la chanson. La chanson commence par les mots : « Promis de s’aimer, pourtant tu m’as quitté » et se termine par « Je serais ravi si tu étais toujours avec moi. Je pourrais te câliner mains tu n’es plus là. »

Oung Soria



Morm Picherith

Morm Picherith, 19 ans, a récemment publié une chanson originale, « Chngay » ou « Away », décrivant la séparation de deux étudiants amoureux. Picherith a déclaré qu’il travaillait et trouvait son inspiration créatrice en observant les histoires des autres, et en tentant de se mettre à leur place.

« Il n’est pas nécessaire que nous vivions des histoires d’amour par nous-mêmes pour composer une chanson romantique. Parfois, nous pouvons simplement observer les histoires d’amour de nos frères et sœurs, amis ou membres de la famille, puis nous traduisons leurs émotions en une chanson », avance-t-il.

Picherith est l’un des quatre membres de SmallWorld SmallBand, un groupe de jeunes artistes qui ont gagné en popularité grâce à leurs compositions mêlant instruments traditionnels cambodgiens avec des styles contemporains. Sa chanson « Chnay » a été visionnée plus de 11 millions de fois sur YouTube.

Morm Picherith



Malgré sa renommée actuelle, Picherith ne considère pas encore son travail comme une profession à part entière. Il dit qu’il a encore besoin d’étudier davantage et de se plonger plus profondément dans l’industrie de la musique.

L’industrie de la musique cambodgienne moderne s’appuyait jusque là sur le plagiat de chansons étrangères et de chansons cambodgiennes originales des années 1960 et 1970. Mais Soria est optimiste sur le fait que la vague actuelle de chansons originales produites par de jeunes Cambodgiens peut changer la situation.  En raison de leur créativité et du potentiel de renouveau de la musique cambodgienne, Van Chesda, Oung Soria, Morm Picherith et sept autres artistes cambodgiens ont donc été sélectionnés pour ce voyage aux USA qui a eu lieu du 27 avril au 8 mai.

Avec VOA Khmer

Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône