Archives – Livre : Le Cambodge colonial et ses ”mauvais Français”

S’appuyant sur de nouveaux éléments des archives françaises, vietnamiennes et cambodgiennes, ce livre se consacre à ceux qui se tenaient aux frontières entre les colonisateurs et les colonisés : interprètes indigènes, intermédiaires, concubines et leurs enfants métis, marginaux européens – ceux que les autorités à Saigon appelaient ” les mauvais Français”. L’ouvrage révèle le rôle crucial joué par ces personnages dans l’établissement du Protectorat français au Cambodge.



Le Cambodge colonial et ses mauvais Français – Les débuts du Protectorat français et la vie de Frédéric Thomas Caraman, 1840-87 par Gregor Muller. Traduit de l’anglais par Bénédicte du Cheyron Monroe.



S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône