Angkor Wat, Les pionniers du Festival

Les pionniers du Festival


Le succès du festival photo d’Angkor repose en grande partie sur les épaules de l’un des fondateurs Jean-Yves Navel, directeur du festival et Francoise Callier, la coordinatrice des programmes. C’est grâce à leur énergie, à leur dévouement et à leur passion inconditionnelle pour la photographie que le Festival est parvenu à maturité jusqu’à devenir un rendez-vous essentiel de la photographie professionnelle. L’idée du festival a d’abord germé dans l’esprit de Jean-Yves Navel en 2005 alors que le photographe Gary Knight était venu à Siem Reap pour organiser un atelier photo. A l’époque, il n’existait aucun événement réunissant les pros de la photo travaillant en Asie du Sud-est, terre propice à l’image en raison de ses couleurs, de ses populations, de ses conflits. Là où l’on pouvait craindre profusion d’images de conflits et de guerre pour des raisons évidentes, Jean-Yves a su fédérer photographes témoins de l’histoire, artistes purs et nouveaux talents. Au sein d’un festival qui a aussi révélé quelques talents cambodgiens, citons par exemple Mark Remissa en 2007 avec son incroyable odyssée de macro photos, amené le prix Pulitzer Renée C.Byer et son émouvante ‘’Scramento Bee’’, Jean-Yves a su fédérer au fil des années nombre d’énergies pour la création d’une ONG, pour le développement d’ateliers photos qui permettent aux jeunes passionnés de passer quelques jours avec les meilleurs photographes du monde. S’il devait résumer en trois mots son leitmotiv du Festival, Jean-Yves annonce : Découverte, éducation et partage.

Aux qualités d’imagination et d’organisateurs, Jean-Yves dont l’apparente nonchalance ne cache qu’une efficacité et une endurance redoutable, il faut ajouter l’éternelle Francoise Callier, un personnage devenu incontournable elle aussi. Coordonnatrice, c’est elle le maillon essentiel du bon déroulement du festival. Ancienne collaboratrice de noms prestigieux tels Helmut Newton, Jean-Paul Goude et d’autres, c’est Françoise qui a décidé de recentrer l’organisation du festival depuis 2008, c’est aussi elle qui, avec beaucoup de patience, gère les relations entre différents ateliers, informe les journalistes, pallie aux incidents, veille à ce que le festival se déroule parfaitement. Et ça marche. S’il est une qualité que les deux pionniers ont bien en commun, c’est le sourire, la volonté de garder une ambiance amicale au sein d’un événement qui grandit, en qualité et en prestige chaque année. Respect Madame Callier et Monsieur Jean-Yves et merci de nous amener ces images fantastiques…


Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône