Actualité : Quatre trésors culturels cambodgiens en provenance du Musée d’art de Denver de retour

Dans le cadre d’un protocole d’accord entre le gouvernement des États-Unis et celui du Cambodge, le processus de restitution de quatre biens culturels au Cambodge est en cours. Avec l’aide du bureau du procureur des États-Unis pour le district sud de New York (« USAO-SDNY ») et la Homeland Security Investigations (« HSI »), une action civile en confiscation a été intentée pour saisir ces quatre sculptures du Denver Art Museum.

Quatre trésors culturels cambodgiens en provenance du Musée d’art de Denver de retour

Les sculptures en question sont :

  1. Une sculpture en grès khmer représentant Prajnaparamita debout, fin 12e -début 13e siècle, le bodhisattva de la sagesse et la mère spirituelle de tous les bouddhas. Selon des témoignages, cette statue de Prajnaparamita aurait été trouvée dans une rizière près d’un ancien temple dans la province de Takeo, non loin de Tonle Bati.

  2. Une sculpture en grès khmer représentant Surya, 7e -8e siècle, le Dieu Soleil dans l’hindouisme. On pense que cette statue, selon les récits de témoins, provient d’un temple du mont Kulen. Il n’existe que quelques rares exemplaires de sculptures de Surya au Cambodge.

  3. Une cloche en bronze datant de l’âge de fer. Cette pièce aurait été trouvée dans un ensemble de douze cloches disposées en cercle autour d’une pierre centrale non loin des provinces de Pursat et Battambang.

  4. Un linteau en grès représentant le sommeil de Vishnu et la naissance de Brahma, 7e -8e siècle. Ce linteau, semblable à ceux du temple de Sambor Prei Kuk à Kampong Thom, provient également d’un temple de la montagne Kulen.

« Nous sommes ravis de continuer à accueillir des trésors aussi précieux au Cambodge et très heureux de notre collaboration continue avec le gouvernement américain »

« Notre succès est dû à la paix au Cambodge grâce à la politique gagnant-gagnant de S.E. Hun Sen, Premier ministre du Royaume du Cambodge, qui a ouvert une opportunité pour le retour des âmes de nos ancêtres khmers ayant quitté leur patrie pendant la guerre », a déclaré S.E. Dr Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts.

« Nous encourageons les musées et les collectionneurs privés possédant des biens culturels khmers à prendre contact avec le ministère pour partager les documents de provenance et s’orienter vers des rapatriements volontaires »

« Nous continuons à rassembler de nombreuses preuves du pillage de nos trésors et de leur possession indue par d’autres personnes »

« Nous saluons les efforts déployés par le gouvernement américain pour restituer nos biens culturels et souhaitons remercier sincèrement les efforts du bureau du procureur américain, du HSI et de toutes les autorités compétentes à l’étranger et au Cambodge, de l’ambassade des États-Unis à Phnom Penh et de l’équipe du ministère, en particulier Bradley J. Gordon d’Edenbridge Asia et Steven Heimberg de Heimberg Barr LLP », a-t-elle ajouté.

Enfin, la ministre a également loué la précieuse coopération et les efforts conjoints des deux pays pour « restaurer le patrimoine culturel et l’identité du pays au bénéfice des Cambodgiens et du monde entier ».

Avec C. Nika & AKP