Actualité & Patrimoine : Le Premier ministre encourage la conservation des « bâtiments historiques »

Le Premier ministre Hun Sen a publié une circulaire visant à empêcher la démolition des bâtiments du patrimoine, le changement ou la dégradation des structures religieuses, des bâtiments publics et privés, des villages et des maisons anciennes.

Un ancien bâtiment français, actuellement le bureau de l’UNESCO, près du Palais Royal à Phnom Penh. Photo Hong Menea
Un ancien bâtiment français, actuellement le bureau de l’UNESCO, près du Palais Royal à Phnom Penh. Photo Hong Menea

Dans la circulaire datée du 12 octobre et dont le Post a eu connaissance le 14, S.E. Hun Sen déclare que le gouvernement a noté que la modernisation avait causé la perte et l’endommagement de bâtiments historiques situés sur des sites classés dans la capitale et les provinces. Il a déclaré que ces bâtiments avaient une valeur inestimable.

« Le patrimoine et la richesse nationale, a-t-il ajouté, ont été mis en danger et menacés par le développement, et un équilibre entre conservation et développement est nécessaire »

« Par conséquent, afin que les travaux de conservation des sites du patrimoine de la ville et des bâtiments religieux, des bâtiments publics et privés, des villages et des maisons anciennes soient conformes à la loi sur la protection du patrimoine culturel, le gouvernement interdit de modifier les caractéristiques extérieures ou d’endommager la beauté des sites du patrimoine urbain », a déclaré Le Premier ministre.

Il a également recommandé de mettre un terme à la démolition actuellement en cours des bâtiments culturels, historiques, anciens et patrimoniaux afin qu’ils soient préservés sur la base de la mise en œuvre de stratégies et de politiques visant à promouvoir la préservation et le développement durables de ces sites.

« Les bâtiments du patrimoine qui seront restaurés, réaménagés ou démolis seront examinés et une décision devra être prise par le ministère de la Culture et des Beaux-Arts et les autorités compétentes en premier lieu », a-t-il souligné.

S.E Hun Sen a conseillé à tous les ministères et institutions concernées du pays de mettre en œuvre la circulaire « de façon efficace et avec un grand sens des responsabilités ».

Le 14 octobre, le directeur du département provincial de la culture de Banteay Meanchey, Yong Taing Koy, a déclaré qu’il était heureux que le chef du gouvernement ait publié cette circulaire, car, par le passé, des bâtiments patrimoniaux avaient été démolis dans des communautés sans l’autorisation appropriée.

« Je soutiens pleinement le contenu de cette circulaire, et je demande également que sa mise en œuvre couvre effectivement la capitale et les provinces, en particulier la province de Banteay Meanchey. Les bâtiments anciens sont notre patrimoine national », a-t-il déclaré.

Taing Koy a ajouté que la province comptait de nombreuses pagodes et temples anciens. Le département de la culture et des beaux-arts a sensibilisé les gens et envoyé des informations aux districts, communes et communautés qui possèdent des artefacts et des temples anciens afin de les encourager à les préserver.

Cependant, il a déclaré que certaines personnes n’avaient pas coopéré avec les autorités et avaient secrètement construit près des temples et démoli de nombreux sites anciens.

« Nous avons travaillé avec les autorités et la police pour prévenir de tels incidents, et nous continuons à faire ce travail régulièrement. Nous avons organisé une grande réunion il y a une semaine pour trouver une solution concernant les demandes de construction de bâtiments dans les zones de temples, et nous avons également conseillé aux gens de construire des maisons dans le style khmer », a-t-il ajouté.

Mom Kunthear

Avec notre partenaire The Phnom Penh Post

130 vues0 commentaire