Actualité : Le Cambodge déterminé à devenir un pays sans mines d’ici 2025

Malgré des résultats substantiels, le Cambodge doit encore déminer 835 km2 carrés de zones contaminées par les mines terrestres et les engins non explosés, ainsi que 1 316 km2 de zones contenant des munitions à fragmentation.

Le Cambodge déterminé à devenir un pays sans mines d’ici 2025

C’est ce qu’a souligné le Premier ministre Hun Sen dans son message pour commémorer la 22e Journée nationale pour la sensibilisation au problème des mines (24 février). Ce travail fait partie du Plan stratégique national pour un Cambodge sans mines d’ici 2025, a-t-il dit, ajoutant que les mines terrestres et les munitions non explosées sont un :

« tueur caché qui prend la vie et provoque une tragédie parmi les Cambodgiens et entrave le développement du pays »

Selon les chiffres partagés par le Premier ministre, au cours des 28 dernières années, le Cambodge a déminé une superficie totale de 2 138 km2, dont 58 % ont été utilisés dans l’agriculture, 12 % pour le développement des infrastructures et 38 % pour la construction de maisons, écoles, et centres de santé. Grâce aux efforts déployés en coopération avec divers partenaires au développement, ces résultats ont profité à 6 millions de Cambodgiens et permis de réduire le nombre de victimes de 4 320 en 1996 à 65 en 2020. Le Cambodge met aujourd’hui à profit son expérience dans le déminage pour contribuer aux missions de maintien de la paix sous l’égide de l’ONU.

Par C. Nika - AKP