Actualité & Cinéma : « Onoda », tourné au Cambodge, remporte le prix Louis-Delluc

Le réalisateur Arthur Harari a remporté mercredi le prix Louis-Delluc pour son film « Onoda, 10.000 nuits dans la jungle », fresque humaniste sur la folie d’un soldat japonais.

« Onoda », tourné au Cambodge, remporte le prix Louis-Delluc

Le réalisateur succède au documentariste Sébastien Lifshitz, récompensé en 2020, a annoncé à l’AFP le président de ce prix, l’un des plus prestigieux du cinéma français, Gilles Jacob.

Composé d’une vingtaine de critiques et personnalités, sous la présidence de l’ancien président du Festival de Cannes, le jury a également récompensé, dans la catégorie Premier film, « Vers la Bataille », d’Aurélien Vernhes-Lermusiaux.

Onoda

Projeté à Cannes en ouverture de la section « Un certain regard », « Onoda », co-produit par Davy Chou, tourné au Cambodge et en japonais, avait été salué par la critique.

Le film brosse le portrait d’un soldat japonais ne voulant ni la paix ni mourir, et qui a continué de se battre 30 ans après la Seconde Guerre mondiale.

Fin 1944. Le Japon est en train de perdre la guerre. Sur ordre du mystérieux Major Taniguchi, le jeune Hiroo Onoda est envoyé sur une île des Philippines juste avant le débarquement américain. La poignée de soldats qu’il entraîne dans la jungle découvre bientôt la doctrine inconnue qui va les lier à cet homme : la Guerre Secrète.

Pour l’Empire, la guerre est sur le point de finir. Pour Onoda, elle s’achèvera 10 000 nuits plus tard.

En savoir plus sur le réalisateur

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône