Énergie : Le barrage hydroélectrique de 1,4 GW de Stung Treng reçoit un accord de principe

Le gouvernement a donné son accord de principe pour la construction d’un barrage hydroélectrique de 1 400 MW dans la province de Stung Treng, qui sera construit conjointement par le conglomérat local Royal Group of Companies Ltd et China (Cambodia) Rich International Co Ltd.

Le barrage Lower Sesan 2 dans la province de Stung Treng est capable de générer 400MW d'électricité. Photo Hong Menea
Le barrage Lower Sesan 2 dans la province de Stung Treng est capable de générer 400MW d'électricité. Photo Hong Menea

Selon une lettre du président de Royal Group of Companies, Kith Meng, adressée au gouverneur de la province de Stung Treng, Svay Sam Eang, le conseiller technique chargé de l’étude de faisabilité du projet hydroélectrique de Stung Treng, Huadong Engineering Corp Ltd, avait demandé au gouverneur provincial d’autoriser l’équipe technique à effectuer les travaux comme prévu.

Le 23 décembre dernier, l’équipe technique de la société d’ingénierie a envoyé six techniciens dans la province de Stung Treng pour préparer une étude géologique au pied du barrage devant être réalisée en 27 points. La lettre indique que le projet nécessitera une équipe de 20 spécialistes et de 40 employés cambodgiens et qu’il devrait durer jusqu’en juin 2022.

Le 6 janvier, Eang a adressé une lettre aux gouverneurs des districts de Thala Barivat et de Borey O’Svay Senchey, leur demandant de coopérer, avec les districts concernés et avec le groupe de travail technique de la société d’ingénierie pour faciliter les travaux.

Le directeur adjoint et porte-parole de l’administration provinciale de Stung Treng, Men Kung, a déclaré au Post que la société d’ingénierie ne faisait qu’étudier la faisabilité des projets.

Il a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une étude pour un projet de construction, ce qui ne peut être le cas que si le gouvernement donne explicitement son feu vert. Cette étude de faisabilité du projet hydroélectrique a été menée par la société d’ingénierie sur trois sites du fleuve Mékong dans la province de Stung Treng.

M. Kung a fait remarquer que si le barrage hydroélectrique de 1 400 MW se concrétisait, il assurerait la sécurité électrique de la région et créerait davantage d’emplois pour la population locale « car il encouragerait la transition de l’agriculture traditionnelle vers une agriculture moderne et intensive ». En outre, la baisse des prix de l’électricité dans le pays attire davantage d’investisseurs », a-t-il ajouté.

La province de Stung Treng dispose déjà d’une centrale hydroélectrique, la Lower Sesan 2, qui est capable de produire 400 MW d’électricité.

Nov Sivutha avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône