Énergie & Initiative : la compétition CUBE2020 s’exporte au Cambodge

La compétition d’efficacité énergétique dans les bâtiments tertiaires CUBE2020, organisée par l’Ifpeb, a inspiré le concours cambodgien CEE Comp (Cambodia Energy Efficiency Competition) qui débute en avril 2021. Un projet précurseur dans un pays où la gestion et l’accès à l’énergie sont des enjeux majeurs.

Phnom Penh. Photographie CG

Si vous ne connaissez pas encore CUBE2020, le concept se résume très simplement : pendant un an, les utilisateurs des bâtiments candidats s’engagent à réduire leur consommation énergétique. Ils peuvent inscrire un ou plusieurs de leurs bâtiments tertiaires pour mobiliser leurs équipes sur l’enjeu des économies d’énergie.

A priori, le parc bâti au Cambodge n’a pas grand-chose à voir avec les bâtiments français. Le dynamisme de la croissance de la population, les investissements étrangers massifs, les normes de construction presque inexistantes et le climat tropical sont quelques-unes des caractéristiques faisant du bâtiment khmer un cousin relativement éloigné.

Demande d’électricité multipliée par 10

Mais là où il y des usages énergétiques, il y a des économies à réaliser ! Et particulièrement dans ce pays de 16 millions d’habitants, qui connaît une croissance exponentielle de sa population, de son économie et… de sa demande en énergie. La demande d’électricité ainsi été multipliée par 10 ces 15 dernières années dans le Royaume. Coupures d’électricité, instabilité du réseau, prix de l’électricité parmi les plus élevés d’Asie… Autant de facteurs qui, ajoutés à un mix énergétique encore fortement dépendant des énergies fossiles, poussent à l’action.

Première compétition d’économies d’énergie au Cambodge

En avril 2021 sera ainsi lancée CEE Comp, la première compétition d’économies d’énergie au Cambodge, née d’une étroite collaboration entre le concours français et un consortium de cinq organisations locales soutenues par la Cambodia Climate Change Alliance. Sevea, principal organisateur du concours, a ainsi pour objectif de contribuer à une meilleure gestion des systèmes énergétiques existants et accompagner les occupants vers des comportements plus sobres dans les bâtiments de la capitale, Phnom Penh.

Au-delà de cette compétition annuelle qui récompensera le candidat ayant réalisé le plus d’économies d’énergie, l’ensemble des connaissances et retours d’expériences auront vocation à enrichir l’expertise et les politiques d’efficacité énergétique encore balbutiantes au Cambodge.

Plus d’infos sur CEE Comp : https://ceecomp.org/

Avec l’aimable autorisation de l’IFPEB — Institut français pour la Performance du Bâtiment


Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône