Éducation : Une nouvelle bibliothèque éducative sur la nature ouverte à Anlong Pring

Une bibliothèque destinée à éduquer les jeunes sur les oiseaux et les zones humides a été inaugurée le week-end dernier dans la zone protégée d’Anlung Pring, dans le district de Kampong Trach, province de Kampot, là où se trouve le principal groupe cible du projet.

Un responsable de BirdLife Cambodge offre du matériel pédagogique aux élèves des écoles primaires autour de la zone protégée d’Anlong Pring, mercredi. Photo BirdLife International
Un responsable de BirdLife Cambodge offre du matériel pédagogique aux élèves des écoles primaires autour de la zone protégée d’Anlong Pring, mercredi. Photo BirdLife International

Selon NatureLife Cambodia — une organisation de conservation créée avec le soutien de BirdLife International et l’aide financière du Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques —, la bibliothèque a été créée dans le but de fournir des informations sur l’importance de la zone protégée et sur l’écologie des grues et de divers oiseaux aquatiques.

« Le groupe cible de cet enseignement de proximité est constitué des élèves de six écoles primaires et secondaires situées autour de la zone protégée. Le 12 février, la bibliothèque a accueilli ses premiers invités — 23 enfants de l’école primaire de Thmorberk », indique NatureLife.

Lors de la journée d’inauguration, les enfants ont passé une demi-journée à regarder des films éducatifs sur les grues et la conservation, à écouter les présentations des gardes forestiers, à peindre et colorier des illustrations d’oiseaux aquatiques, et à aider à nettoyer la zone humide de conservation.

Le directeur du département de l’environnement de la province de Kampot, Eng Polo, a soutenu la création de la bibliothèque, affirmant qu’elle serait une excellente ressource pour former les étudiants locaux et leur apprendre à comprendre l’importance de la faune et de la flore de la zone.

« Si la jeune génération est consciente de l’importance de la conservation de ces animaux, elle grandira en apprenant qu’il faut éviter de les chasser ou d’acheter leur viande », a-t-il déclaré au Post.

Il a ajouté qu’il chercherait à savoir si son département pouvait aider afin d’accroître la coopération avec les écoles locales, ou s’il existait des moyens d’étendre la portée de la bibliothèque aux élèves qui vivent dans des zones plus éloignées.

« Les bibliothèques sont des lieux idéaux pour diffuser le savoir. Nous ne pouvons pas attendre pour éduquer les adultes - la jeune génération comprend que la dévastation environnementale vient des adultes, pas des enfants », a-t-il conclu.

Mom Kunthear avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône