Économie & Textile : Des bénéfices décevants alors que les exportations augmentent

Les experts signalent que la récente croissance des exportations de l'industrie de l'habillement pourrait ne pas se traduire par une amélioration des marges bénéficiaires en raison de l'augmentation des coûts de production. Les derniers chiffres de l'industrie révèlent que les exportations de produits liés au textile en 2021 ont augmenté de plus de 15 % par rapport à 2021.

Les données de l'Association des fabricants de vêtements du Cambodge (GMAC) révèlent que les exportations de produits liés au textile ont atteint 11,3896 milliards de dollars en 2021, soit un bond de 1,505 milliard de dollars ou 15,2 % par rapport à 2020. Photo ILO
Les données de l'Association des fabricants de vêtements du Cambodge (GMAC) révèlent que les exportations de produits liés au textile ont atteint 11,3896 milliards de dollars en 2021, soit un bond de 1,505 milliard de dollars ou 15,2 % par rapport à 2020. Photo ILO

Les données de la Garment Manufacturers Association in Cambodia (GMAC) révèlent que les exportations de produits liés au textile ont atteint 11,3896 milliards de dollars en 2021, soit un bond de 1,505 milliard de dollars ou 15,2 % par rapport à 2020.

Par catégorie, les vêtements représentaient 8,017 milliards de dollars, les chaussures 1,390 milliard de dollars, les articles de voyage 1,490 milliard de dollars et les autres catégories plus de 0,49 milliard de dollars. Les articles de voyage comprennent les valises, les sacs à dos, les sacs à main, les portefeuilles et autres articles similaires.

Toutefois, le secrétaire général du GMAC, Kaing Monika, a déclaré au Post que, même si la croissance des exportations était une bonne nouvelle, les marges bénéficiaires du secteur n’étaient pas meilleures qu’avant.

« Nous savons que l’industrie de l’habillement a dépensé beaucoup d’argent dans des mesures visant à prévenir la transmission du Covid-19. En particulier, il y a eu une augmentation du coût de la logistique, notamment de l’expédition. Donc parfois, même si les ventes ont augmenté, cela ne s’est pas traduit par de la rentabilité », a-t-il déclaré.

Lors d’une réunion de travail avec le ministre du Travail et de la Formation professionnelle, S.E. Ith Samheng, le 3 mars, le président du GMAC, Kong Sang, a réaffirmé l’importance de l’implication du ministère dans le secteur de l’habillement à forte intensité de main-d’œuvre.

« Si le secteur du travail est en proie à des troubles, il ne pourra pas se développer ou être durable, quelles que soient les performances des autres secteurs. En ce sens, la coordination entre le ministère et les différents secteurs crée un environnement où les relations professionnelles sont meilleures et plus abouties, ce qui conduit à une production plus stable », a-t-il déclaré.

Le ministre a ajouté que la politique de vaccination ainsi que le soutien du ministère du Travail ont assuré la stabilité de la production et la croissance des exportations dans le secteur.

Le ministre du Travail a souligné les diverses interventions du gouvernement dans le secteur de l’habillement, notamment le lancement d’une feuille de route complète pour relancer l’économie en toute sécurité. Le document s’intitule « Cadre stratégique et programmes de relance économique dans le contexte de la vie avec le Covid-19 dans une nouvelle normalité 2021-2023 ».

M.Samheng a souligné l’importance de ce plan stratégique pour assurer la viabilité à long terme du secteur, et pour qu’il continue à se développer et à attirer davantage d’investisseurs au Cambodge. Il a également salué le GMAC pour son rôle de longue date en tant que principal porte-parole des investisseurs du secteur de l’habillement.

« Cette association fonctionne depuis 25 ans et a agi en tant que représentant unique des investisseurs dans le secteur de l’habillement, protégeant et renforçant les droits et intérêts légitimes de tous les investisseurs », a-t-il déclaré.

Il a également noté que le GMAC avait établi un forum de consultation et de dialogue social sur un large éventail de questions susceptibles d’avoir un impact sur le climat général des investissements. Il a salué l’objectif de l’association de créer un environnement favorable à la croissance des exportations et au développement durable Face à la forte augmentation des commandes dans le secteur de l’habillement et à la pénurie de main-d’œuvre qui en découle, le ministère du Travail a demandé à l’Agence nationale pour l’emploi (NEA) et aux agences de recrutement privées de fournir des travailleurs aux usines et aux entreprises afin d’augmenter leurs différentes capacités de production.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône