Économie : Preah Sihanouk accueille plus d’investisseurs chinois, mais les arrivées restent faibles

Selon un porte-parole de la province côtière, les touristes et les investisseurs chinois reviennent progressivement dans la province de Preah Sihanouk, à mesure que la situation de Covid-19 dans le Royaume s’apaise et que les activités socio-économiques reprennent leur rythme après l’annonce de la réouverture totale de la province début novembre.

En juin 2020, les établissements industriels, commerciaux et de services de la province comptaient 922 établissements, dont 98 hôtels, 262 pensions de famille, 340 restaurants, 26 bungalows, 39 KTV, neuf discothèques et 62 salons de massage.
En juin 2020, les établissements industriels, commerciaux et de services de la province comptaient 922 établissements, dont 98 hôtels, 262 pensions de famille, 340 restaurants, 26 bungalows, 39 KTV, neuf discothèques et 62 salons de massage.

Preah Sihanouk figure parmi les hauts lieux du tourisme côtier au Cambodge et a été choisie par le gouvernement parmi une liste restreinte de destinations pour la première phase du programme de relance du tourisme international qui a débuté le 30 novembre et qui autorise, sous certaines conditions, les voyageurs internationaux entièrement vaccinés à se rendre dans certains endroits.

Signe positif

Le porte-parole de l’administration provinciale de Preah Sihanouk, Kheang Phearum, a déclaré au Post qu’une partie importante des ressortissants chinois, y compris les investisseurs, qui résident actuellement dans la province n’étaient rentrés que depuis le mois dernier, mais il a noté que le nombre de nouveaux arrivants était inférieur aux attentes.

« Néanmoins, le retour des investisseurs chinois est un signe positif pour la reprise économique de Preah Sihanouk après la crise sanitaire, qui a plombé l’économie », a-t-il déclaré.

Le président de la Chambre de commerce de la province de Preah Sihanouk, Vann Sokheng, a souligné que le Covid éloignait plus d’investisseurs que ce que beaucoup auraient espéré, malgré la reprise des vols.

Il recommande aux entrepreneurs locaux de reconsidérer leur dépendance à l’égard des investissements extérieurs, rappelant que l’expérience passée a montré que les catastrophes majeures imprévues peuvent entraîner le retrait des capitaux étrangers et porter un coup dur aux entreprises locales.

« Le retour des investisseurs chinois et autres dépend de la situation économique de leur pays et de la situation mondiale également. Bien que nous ayons décidé de rouvrir, il n’est pas certain qu’ils puissent venir en grand nombre comme auparavant »

« La Chambre de commerce du Cambodge, ainsi que celle de la province de Preah Sihanouk, ont déployé de gros efforts pour renforcer la production et le marché local, car nous n’avons pas d’autre choix que de travailler de notre côté. Même si la situation s’améliore ou revient à la normale, n’abandonnez pas vos activités actuelles et ne comptez pas trop sur les autres.

« Notre pays a besoin de soutenir les PME. Quelle que soit la crise, nous pouvons survivre. Et si des investisseurs extérieurs nous offrent une opportunité, nous pouvons la saisir, mais s’il vous plaît, n’abandonnez pas ce que vous avez en main », a déclaré M. Sokheng.

« Shenzhen II »

Le 18 octobre, le gouvernement a choisi l’Institut chinois d’urbanisme et de design de Shenzhen (UPDIS) pour élaborer un plan directeur pour le développement et la transformation de Preah Sihanouk en une « zone économique spéciale polyvalente modèle », un centre logistique régional innovant et une station balnéaire.

Le plan directeur, dont l’élaboration devrait prendre environ 18 mois, a été décrit comme une feuille de route importante pour le développement de la capitale provinciale Sihanoukville en ce qui a été appelé « Shenzhen II », conformément à la mise en œuvre de la politique de développement industriel 2015-2025.

Investissements

Selon l’administration provinciale, Preah Sihanouk a attiré près de quatre milliards de dollars d’investissements depuis 1994. En mai 2020, une vingtaine d’entreprises ont développé des projets sur une superficie cumulée de 11 647 ha sur les plages et les îles de la province, pour un investissement total de 3,9 milliards de dollars.

En juin 2020, les établissements industriels, commerciaux et de services de la province comptaient 922 établissements, dont 98 hôtels, 262 pensions de famille, 340 restaurants, 26 bungalows, 39 KTV, neuf discothèques et 62 salons de massage.

Entre 2007 et juillet 2020, 819 projets ont été approuvés à Preah Sihanouk, dont 218 comportaient de cinq à quarante-deux étages. La province a accueilli quelque deux millions de touristes en 2018, avant la pandémie.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône