top of page
Ancre 1

Économie : Les exportations de fils métalliques et câbles augmentent de 83 % au 1er trimestre

Le Royaume a exporté des « fils isolés et des câbles optiques » à hauteur de 40 868 millions de dollars au premier trimestre 2023, un bond de 82,72 % par rapport aux 22 366 millions de dollars enregistrés au cours de la même période en 2022.

Au premier trimestre, les exportations de "fils isolés et câbles optiques" ont augmenté de 82,7 % en glissement annuel pour atteindre 40,9 millions de dollars. FN
Au premier trimestre, les exportations de fils isolés et câbles optiques ont augmenté de 82,7 % en glissement annuel pour atteindre 40,9 millions de dollars. FN

Ce groupe fait partie de la catégorie plus large des « équipements électriques et électroniques », qui correspond au chapitre 85 du système harmonisé (SH) de la nomenclature tarifaire.

Les exportations du Royaume au titre du chapitre 85 ont atteint 736,776 millions de dollars au premier trimestre, soit une hausse de 101,70 % par rapport aux 365,279 millions de dollars de janvier-mars 2022.

Sur la base de ces chiffres, les « fils isolés et câbles optiques » et les articles du chapitre 85 ont représenté respectivement 0,76% et 13,66% de la valeur des exportations totales du Royaume sur la période janvier-mars, soit 5,392 milliards de dollars.

Le vice-président de la Chambre de commerce du Cambodge (CCC), Lim Heng, a déclaré à nos partenaires du Post que les flux d’investissement et les exportations avaient été régulièrement stimulés par la situation géographique du Cambodge, la stabilité politique et les lois favorables à l’investissement, ainsi que par son vaste réservoir de main-d’œuvre abordable et qualifiée, en plus d’une large sélection d’acheteurs étrangers désireux de s’approvisionner dans le Royaume.

L’augmentation du volume des exportations de « fils isolés et de câbles optiques » enregistrée au cours du premier trimestre témoigne d’un recul de la fabrication d’articles liés au textile au profit d’industries qui nécessitent des machines technologiquement avancées et une main-d’œuvre qualifiée, a-t-il affirmé.

« La croissance de la production et de l’exportation de ces produits est en phase avec les tendances de la demande sur le marché international. Compte tenu des accords commerciaux conclus par le Cambodge avec de nombreux pays et des tarifs préférentiels appliqués aux exportations en provenance de certains pays, le volume des exportations de ces produits augmentera à l’avenir », prédit-il.

Une augmentation de la production nationale de « fils isolés et de câbles optiques » pourrait signifier une plus grande disponibilité de l’offre locale, ce qui pourrait se traduire par un gain de temps dans le transport de ces articles, dit-il, ajoutant que cela serait susceptible de convaincre les investisseurs d’installer des centrales électriques ou des usines qui produisent de l’électronique, des machines ou des véhicules.

Les statistiques des douanes montrent qu'en 2022, le Cambodge a exporté des produits du chapitre 85 pour un montant de 1,998 milliard de dollars, soit une augmentation de 84,83 % par rapport aux 1,081 milliard de dollars enregistrés l'année précédente et 8,89 % des 22,483 milliards de dollars d'exportations totales de l'année dernière.

La moyenne mensuelle de l'année dernière s'élevait à 166,516 millions de dollars, soit 154,521 millions de dollars si l'on exclut le pic de 298,465 millions de dollars atteint en décembre. Le mois d'octobre a été le deuxième mois le plus important de l'année 2022, avec seulement 65,8 % de ce chiffre, soit 196,405 millions de dollars.

Pour référence, le titre complet du chapitre 85 est « machines et équipements électriques et leurs parties ; enregistreurs et diffuseurs de son, enregistreurs et diffuseurs d’images et de son pour la télévision, et accessoires de ces articles ».

Selon la Banque nationale du Cambodge (BNC), les investissements directs étrangers (IDE) dans le Royaume au cours de la période de 10 011 jours entre la promulgation le 5 août 1994 de l'ancienne loi sur l'investissement et le 31 décembre 2021 se sont élevées à 168,8 trillions de riel (41,0 milliards de dollars), en hausse de 11,2 % par rapport aux près de 152 trillions de riel enregistrés à la fin de 2020.

Ventilée par secteur, la finance s'est taillé la part du lion avec 9,4 milliards de dollars, soit 22,9 %, suivie par l'industrie manufacturière (8,5 milliards de dollars ; 20,8 %), l'immobilier (4,9 milliards de dollars ; 12 %), les hôtels et restaurants (4,4 milliards de dollars ; 10,7 %), l'agriculture (4,2 milliards de dollars ; 10,3 %), l'électricité (2,6 milliards de dollars ; 6,2 %) et la construction (1,6 milliard de dollars ; 4,1 %), tandis que le reste comprend 5,3 milliards de dollars, soit 13 %.

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page