top of page

Économie : Les exportations agricoles de janvier à octobre rapportent plus de 3 milliards de dollars

Selon le dernier rapport du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, le Cambodge a généré près de 3, 070 milliards de dollars de recettes grâce aux exportations agricoles au cours des 10 premiers mois de 2022.

Selon le dernier rapport du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, le Cambodge a généré près de 3, 070 milliards de dollars de recettes grâce aux exportations agricoles au cours des 10 premiers mois de 2022.

De janvier à octobre, les exportations de riz moulu se sont élevées à 435, 408 millions de dollars, pour un poids de 509, 249 tonnes, soit une augmentation de 10,67 %. En revanche, les exportations de paddy se sont élevées à 492, 903 millions de dollars, en baisse de 8,27 %.

Les produits autres que le riz ont atteint 2, 142 milliards de dollars, ce qui représente une augmentation de 10,63 %. Les principaux produits agricoles exportés sont : l’amidon de tapioca, les chips et pulpe de manioc, les noix de cajou brutes et transformées, les grains de maïs, haricots mungo et soja, bananes fraîches, mangues fraîches et séchées, grains de poivre, tabac et autres légumes divers.

S’adressant à nos partenaires du Phnom Penh Post, le vice-président de la Chambre de commerce du Cambodge (CCC), Lim Heng, a suggéré que les accords bilatéraux avec la Chine et la Corée du Sud ainsi que le Partenariat économique global régional (RCEP) avaient permis de faciliter l’accès aux marchés internationaux pour les produits agricoles du Cambodge.

Ky Sereyvath, chercheur en économie à l’Académie royale du Cambodge, s’est fait l’écho des propos de M. Heng concernant une nette amélioration de la qualité des produits agricoles au cours des dernières années, qui, selon lui, correspondent mieux aux exigences des marchés d’exportation.

Dans le même temps, l’industrie manufacturière a connu un développement remarquable, a-t-il déclaré, ajoutant : « Je constate que notre secteur de la transformation attire également beaucoup d’investisseurs qui contribuent à la création d’emplois et de revenus pour les agriculteurs ». M. Heng a également recommandé un certain nombre de pistes pour maintenir la croissance et la durabilité du secteur.

Il s’agit notamment de promouvoir les produits locaux et de travailler à l’amélioration de l’accès global aux marchés étrangers, de recalibrer le régime fiscal et les dispositions associées, et de définir plus clairement les rôles et responsabilités des institutions concernées.

Il a également mentionné la possibilité d’effectuer les procédures d’importation et d’exportation dans des bureaux de service à guichet unique (OWSO), et de veiller à ce que les services publics connexes et leurs paiements soient traités dans le cadre d’une procédure de guichet unique au niveau de la commune, ainsi que par le biais de canaux numériques.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page