Économie : Les exportations à destination de l’Inde augmentent de 99 % de janvier à novembre

Les exportations cambodgiennes vers l’Inde ont atteint 113,87 millions de dollars au cours des 11 premiers mois de 2021, soit une hausse de 99,16 % en glissement annuel, alors que le Royaume poursuit les négociations en vue d’un accord bilatéral de libre-échange (ALE) avec ce pays d’Asie du Sud, selon le porte-parole du ministère du Commerce, Seang Thay.

Le commerce bilatéral entre le Cambodge et l’Inde a totalisé 274,20 millions de dollars en janvier-novembre, soit une hausse de 57,27 % en glissement annuel.
Le commerce bilatéral entre le Cambodge et l’Inde a totalisé 274,20 millions de dollars en janvier-novembre, soit une hausse de 57,27 % en glissement annuel.

De janvier à novembre, le commerce bilatéral entre les deux pays a totalisé 274,20 millions de dollars, soit une hausse de 57,27 % en glissement annuel, contre 174,35 millions de dollars, tandis que les importations en provenance de l’Inde se sont élevées à 160,32 dollars, soit une hausse de 36,82 % en glissement annuel, selon les statistiques du ministère.

Ces chiffres indiquent que le déficit commercial du Royaume avec l’Inde s’est réduit de 22,6 %, passant de 60 millions de dollars en janvier-novembre 2020 à un peu moins de 46,5 millions de dollars pour la période correspondante de cette année.

Le porte-parole du ministère a déclaré au Post que, bien que l’augmentation en pourcentage des exportations cambodgiennes vers l’Inde soit significative, les volumes restent faibles. Cela contraste avec les expéditions vers le Japon ou le Canada, qui augmentent à des pourcentages plus faibles, mais impliquent des sommes bien plus importantes, a noté Thay.

Néanmoins, « l’augmentation des exportations du Cambodge vers l’Inde est un bon signe de la coopération bilatérale avec l’Inde », a-t-il déclaré, prédisant que les ventes vers le pays d’Asie du Sud connaîtraient une augmentation substantielle l’année prochaine pour « tenir compte de la taille du marché ».

Il a expliqué que le ministère a mis en place des groupes de travail respectifs chargés de négocier des ALE bilatéraux avec des pays et des blocs économiques tels que la Chine, la Corée du Sud, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Japon, l’Inde, la Mongolie et l’Union économique eurasienne (UEE), mais a noté que toutes les discussions ne se terminent pas par un succès immédiat.

« Nous avons conclu les négociations d’ALE avec la Chine et la Corée du Sud, et nous poursuivons les négociations avec d’autres pays », a déclaré M. Thay.

Le Royaume a signé un ALE avec la Chine l’année dernière et un autre avec la Corée du Sud en 2021, le premier devant entrer en vigueur le 1er janvier, et le second devant suivre plus tard en 2022.

Le vice-président de la Chambre de commerce du Cambodge, Lim Heng, a déclaré au Post que la hausse du commerce bilatéral entre le Royaume et l’Inde pourrait contribuer à stimuler les discussions sur l’ALE bilatéral, qui améliorerait les conditions d’accès au marché entre les deux pays. Les entreprises indiennes sont une source importante d’importations technologiques, a-t-il déclaré, ajoutant qu’un nombre considérable d’entre elles investissent dans presque tous les secteurs de l’économie cambodgienne, citant notamment l’agriculture, les produits pharmaceutiques et les équipements médicaux.

Les exportations cambodgiennes vers l’Inde comprennent des produits agricoles et des produits textiles tels que des vêtements et des sacs, a-t-il ajouté.

Il espère que davantage d’entités indiennes seront persuadées d’investir dans le Royaume et de renforcer les exportations, une fois que le Partenariat économique global régional et les accords de libre-échange avec la Corée du Sud et la Chine, récemment signés, entreront en vigueur, créant un environnement favorable au commerce et à l’investissement.

Il a souligné que les investisseurs pourraient également bénéficier des accords préférentiels accordés au Royaume par ses partenaires commerciaux, tels que ceux du système de préférences généralisées (SPG) ou du programme « Tout sauf les armes » (TSA) de l’UE.

Le commerce international du Cambodge a représenté un total de 37,346 milliards de dollars au cours des 10 premiers mois de 2021, soit une hausse de 28 % en glissement annuel, dont 14,286 milliards de dollars d’exportations, en baisse de 2 %, et 23,060 milliards de dollars d’importations, en hausse de 58 % par rapport à janvier-octobre 2020, selon les données du ministère.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône