Économie : Le Cambodge devrait sortir plus fort de la pandémie

La Banque asiatique de développement (BAD) a révisé à la hausse ses prévisions de croissance pour le Cambodge en 2020.

Pêcheur à Kompong Chhnang. photographie ILO

Cette réévaluation est largement influencée par l’amélioration des performances agricoles du pays et par une augmentation du volume des exportations de produits non textiles tels que les vélos et l’électronique.

Prévisions plus optimistes

« L’Asian Development Outlook (ADO) 2020 Update », la publication économique annuelle phare de la BAD, prévoit une contraction de 4,0 % du produit intérieur brut du Cambodge en 2020. Le précédent rapport en juin prévoyait une baisse significative de 5,5 %. Cependant, cette prévision reste soumise aux inconnues concernant la pandémie et se base à défaut sur une maîtrise de celle-ci d’ici pour l’année prochaine. Concernant ces révisions, la directrice de la BAD au Cambodge, Mme Sunniya Durrani-Jamal a déclaré :

« La pandémie de coronavirus est un défi mondial sans précédent, mais heureusement, le Cambodge a été épargné par une crise sanitaire. Nous prévoyons que la croissance rebondira à 5,9 % en 2021, stimulée par des politiques gouvernementales de soutien, une assistance sociale aux pauvres et un soutien financier aux PME. »

« Ces mesures, ainsi que les réformes structurelles indispensables, réduiront les impacts directs et indirects du COVID-19 sur les familles et les entreprises et aideront l’économie du Cambodge à sortir plus forte de la pandémie », a-t-elle ajouté.

Le rapport prévoit que l’inflation restera stable à 2,1 % en 2020 avant de tomber à 1,8 % en 2021, car les prix bas du pétrole permettent de maintenir à la baisse les coûts de transport et de production.

Fermetures d’usines, mais quelques exportations en hausse

Une forte baisse des commandes en Europe et en Amérique du Nord a entraîné la fermeture d’un tiers des usines de vêtements, de chaussures et d’articles de voyage du Cambodge au cours du premier semestre 2020. Durant cette même période, le Royaume a exporté pour 3,784 milliards de dollars US de vêtements, textiles et chaussures au premier semestre, une baisse de 5,4 % par rapport à la même période en 2019.

Cependant, l’augmentation de la production de bicyclettes et d’électronique a fait grimper les exportations de produits non textiles du Cambodge de 30,3 % en glissement annuel au premier semestre 2020.

Usine au Cambodge. Photographie ILO

Les exportations de bicyclettes cambodgiennes ont totalisé 241,7 millions de dollars au cours du premier semestre de cette année, selon les données du Département général des douanes et accises. Plus de la moitié des 1,1 million de vélos exportés au cours du premier semestre l’a été vers l’Union européenne. Les autres destinations d’export sont les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon. Les exportations de bicyclettes ont augmenté de 18 % en valeur.

Les exportations de matériel électrique et électronique, machines et appareils mécaniques, ont atteint 264,89 millions de dollars au cours des quatre premiers mois de cette année, une hausse de 33 % par rapport à 2019, selon le ministère du Commerce. Les plus gros importateurs sont la Thaïlande, la Chine, le Japon et les États-Unis

Agriculture

Concernant l’agriculture, Le Cambodge a exporté plus de trois millions de tonnes de produits agricoles vers les marchés internationaux à la mi-septembre, a indiqué le Ministère de l’Agriculture, des Forêts et des Pêches. Le ministre S.E. Veng Sakhon a déclaré que le gouvernement s’efforçait de stimuler la production alimentaire locale pour réduire les importations alimentaires pendant l’épidémie de Covid-19. Le gouvernement a fait de l’agriculture son cheval de bataille pour faire face aux problèmes du textile et du tourisme. Le Premier ministre Hun Sen affirme que cette stratégie permettra au Cambodge de dynamiser le secteur. Le chef du gouvernement déclarait en juillet dernier :

« Le Covid-19 non seulement ne fait pas de mal au Cambodge, mais nous permet aussi de dynamiser le secteur agricole. C’est pourquoi nous avons rapidement changé de direction et donné la priorité aux aides et investissements dans le secteur agricole »
Le Royaume a exporté 3 959 tonnes de poivre cette année

Le tourisme en crise

Le COVID-19 a eu un impact grave sur le secteur du tourisme au Cambodge. Une réouverture progressive vers l'international est prévue au second semestre 2020, mais les services devraient diminuer de 15,1 % pour cette année. Les arrivées de visiteurs internationaux ont chuté de 98,1 % en glissement annuel au deuxième trimestre, poussant 3 000 entreprises à fermer et mettant 45 000 travailleurs au chômage.

Aides de la BAD

Des risques subsistent, comme un ralentissement continu des industries de l’habillement et de la construction, et de mauvaises récoltes après les faibles précipitations de juin et juillet. La demande des consommateurs pourrait également continuer de s’affaiblir au milieu de la pandémie. La BAD entend soutenir la réponse du gouvernement royal du Cambodge à la pandémie et a fourni 250 millions de dollars de financement sans garantie pour renforcer les systèmes de santé, étendre la protection sociale et soutenir la reprise économique.

Dans le cadre de la stratégie de partenariat avec les pays de la BAD pour 2019-2023, la banque fournira au total 1,45 milliard d'euros en prêts, dons et assistance technique au Cambodge pour soutenir l’agriculture et la gestion des ressources naturelles ; l’amélioration des conditions de vie en milieu urbain et rural ; les infrastructures d’énergie renouvelable ; l’éducation et le développement des compétences. Ces initiatives visent à élargir l’accès des Cambodgiens aux services publics et à améliorer la qualité des services, ainsi qu’à améliorer l’environnement des affaires et des investissements du pays.

CG

Notes : BAD

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône