top of page
Ancre 1

Économie : Le Cambodge désigné parmi les meilleures destinations d'investissement pour la Chine

L’EIU - Economist Intelligence Unit - classe le Cambodge parmi les meilleures destinations d’investissement pour l’expansion du marché chinois et le développement des chaînes d’approvisionnement.

L’Economist Intelligence Unit (EIU) a désigné le Cambodge comme la sixième destination d’investissement la plus attrayante au monde pour l’expansion du marché par les entreprises chinoises. Photo CG
L’Economist Intelligence Unit (EIU) a désigné le Cambodge comme la sixième destination d’investissement la plus attrayante au monde pour l’expansion du marché par les entreprises chinoises. Photo CG

Dans un rapport sur l’initiative chinoise Belt and Road publié jeudi, l’EIU a également classé le Cambodge comme la dixième meilleure destination pour les investissements chinois dans le développement de la chaîne d’approvisionnement.

« Nous prévoyons une forte dynamique derrière les entreprises chinoises qui se mondialisent », annonce le cabinet d’intelligence économique basé à Londres.

L’expansion devrait se concentrer sur l’électronique grand public, les services informatiques, les télécommunications, les énergies renouvelables et les produits automobiles « où la Chine a déjà établi son avantage concurrentiel ».

Trouver d’autres marchés en urgence

« La détérioration des relations avec les marchés d’exportation traditionnels et la lenteur de la croissance intérieure ont mis en évidence l’urgence de trouver d’autres marchés », indique l’EIU.

En ce qui concerne l’expansion des marchés, l’Indonésie arrive en tête, suivie du Bangladesh, du Vietnam, de la Malaisie et du Pakistan.

Derrière le Cambodge dans le Top 20 des destinations les plus attractives pour l’expansion du marché chinois, on trouve l’Égypte à la septième place, suivie de l’Inde, de la Tanzanie, de la Colombie, de la Russie, de l’Éthiopie, des États-Unis, de l’Angola, des Philippines, du Nigeria, d’Israël, du Brésil, de la République démocratique du Congo et du Kenya.

Bien qu’elle ne figure pas dans le Top 20, le rapport indique que la Thaïlande « attire les constructeurs automobiles chinois pour positionner le pays comme leur centre de fabrication de véhicules électriques » dans l’ASEAN.

Dans le classement des investissements dans la chaîne d’approvisionnement, Singapour devance le Cambodge, suivi de la Malaisie, de la Thaïlande, de l’Indonésie, du Vietnam, du Mexique, de l’Égypte, du Bangladesh et du Maroc. Viennent ensuite l’Afrique du Sud, le Chili, les Philippines, l’Inde, la Hongrie, le Brésil, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie.

« Nous suggérons aux investisseurs de prendre en compte les principaux risques opérationnels associés à la destination de l’investissement, tels que les restrictions du marché du travail et les différends avec les principaux partenaires commerciaux », indique le rapport, précisant :

« Les risques financiers, tels que la volatilité des taux de change et la convertibilité des comptes de capitaux, sont également déterminants. »

Équilibrer les risques et opportunités

L’EIU a classé le Cambodge parmi les 21 destinations présentant « plus d’opportunités et moins de risques », aux côtés de l’Indonésie, de la Malaisie, de Singapour, de la Thaïlande et du Vietnam, membres du Partenariat économique régional global (RCEP).

Selon le rapport, le « bilan mitigé » de la Chine en matière d’investissements directs à l’étranger au cours de la dernière décennie « souligne l’importance d’anticiper les risques associés à l’entrée dans un pays étranger »,

Le rapport note également que le gouvernement chinois met de plus en plus l’accent sur la « rationalisation » des investissements à l’étranger. Une partie de cet effort consiste à donner la priorité aux « petits et beaux » projets dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ».

La Nouvelle-Zélande est le seul membre du RCEP qui présente « moins de risques, mais peu d’opportunités », tandis que l’Australie, le Japon, les Philippines et la Corée du Sud présentent « plus d’opportunités, mais un risque élevé ». Le seul membre du RCEP ayant « peu d’opportunités et un risque élevé » est le Myanmar.

Classement général du Cambodge : 21 sur 80 destinations

Globalement, le Cambodge est classé 21e sur 80 destinations en fonction de leur attrait pour les investisseurs chinois. Les 20 premières destinations sont Singapour, suivie par l’Indonésie, la Malaisie, Hong Kong, la Thaïlande, le Vietnam, la Suisse, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, le Chili, l’Inde, le Bangladesh, l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, la Russie, le Qatar, l’Égypte, la Colombie, le Kazakhstan et la Corée du Sud.

Le Mexique, Israël, l’Équateur, le Pérou, l’Allemagne, le Brésil, les États-Unis, l’Autriche et la France suivent le Cambodge dans le Top 30.

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page