Économie : La croissance régionale ramenée à 4 %, le Cambodge prêt à présider l’ASEAN en 2022

La Banque asiatique de développement (BAD) a revu à la baisse ses perspectives économiques pour l’Asie du Sud-Est à 4,0 % en 2021, contre une prévision antérieure de 4,4 %. Le Cambodge se prépare à assurer la présidence de l’ASEAN l’année prochaine, lorsque l’activité économique régionale devrait atteindre une croissance de 5,2 %.

Sihanoukville, Cambodge. Photographie  Sim Kimhort
Sihanoukville, Cambodge. Photographie Sim Kimhort

Révisions

Cet ajustement s’est produit alors que la BAD a revu à la baisse les prévisions pour l’Indonésie, la République démocratique populaire lao, la Malaisie, la Thaïlande, le Timor-Leste et le Viêt Nam. En revanche, les perspectives de Singapour ont été revues à la hausse.

Le rapport prévoit que l’inflation en Asie du Sud-Est sera légèrement inférieure à 2,3 % en 2021 et à 2,4 % en 2022, la demande des consommateurs restant faible.

« Cependant, la hausse des prix internationaux du pétrole exerce une pression sur les prix des biens et des services, prévoit la banque de développement »

Toutefois, la communauté internationale des affaires du Cambodge se dit « optimiste » sur l’économie locale malgré la récente baisse de la croissance du PIB, citant une campagne de vaccination ultra-rapide et de multiples accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux qui seront mis en œuvre l’année prochaine.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait s’établir à 2,5 % cette année, alors que les prévisions précédentes étaient de plus de 4 %. Ce déclassement s’explique par le fait que les investisseurs sont dans l’expectative en raison des restrictions frontalières et commerciales imposées par le COVID, qui font peser des incertitudes sur l’économie cambodgienne.

Yasuyuki Sawada, économiste en chef de la BAD, a déclaré :

« La reprise de l’Asie et du Pacifique après la pandémie de COVID-19 se poursuit, bien que la voie reste précaire au milieu de nouvelles épidémies, de nouvelles variantes du virus et d’un déploiement inégal des vaccins »

« En plus des mesures de confinement et de vaccination, le rajeunissement progressif et stratégique des activités économiques — par exemple, le commerce, l’industrie manufacturière et le tourisme — sera essentiel pour garantir une reprise verte, inclusive et résiliente », a-t-il ajouté.

Le Cambodge s’est engagé à renforcer et à promouvoir la paix, la stabilité, la sécurité et la prospérité dans la région de l’ANASE pour le bien-être de la population.

Présidence de la communauté de l’ASEAN

Selon l’agence gouvernementale AKP, le Premier ministre Hun Sen a déclaré :

« Le Cambodge est prêt à prendre la présidence de la communauté de l’ASEAN dans moins de cinq mois »

Il a ajouté que le Cambodge avait l’intention d’accélérer le processus de construction de la communauté en se concentrant sur la réalisation des principaux objectifs et initiatives déjà convenus dans le cadre des plans détaillés des trois piliers de cette organisation d’ici 2025, notamment le plan directeur sur la connectivité ASEAN 2025 et le plan de travail IV de l’Initiative pour l’intégration de l’ASEAN (IAI).

« Dans le même temps, nous nous engageons à faire de la région de l’ASEAN une zone privilégiée pour le commerce, l’investissement et les chaînes d’approvisionnement mondiales en maximisant les avantages des accords de libre-échange existants et du partenariat économique global régional récemment signé », a déclaré le Premier ministre Hun Sen.

« Alors que nous préparons le terrain pour la vision post-2025 de la Communauté de l’ASEAN, le Cambodge continuera à faire pression pour une association plus dynamique et harmonieuse. Nous nous efforcerons d’améliorer la protection des travailleurs migrants et d’accroître le soutien à un programme de développement vert et inclusif. La transition vers la technologie numérique pour les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) et l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes sont les domaines sur lesquels nous devons nous concentrer », a-t-il ajouté.

S.E. Hun Sen a également déclaré que les MPME constituaient l’épine dorsale de l’économie cambodgienne et représentaient 99 % de toutes les entités commerciales, qu’elles sont majoritairement détenues par des femmes.

« Le soutien à ce secteur contribuera non seulement à rétablir et à promouvoir une croissance économique durable, mais aussi à garantir la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies », a-t-il conclu.

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Article en anglais ici

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône