Économie : La Chine et le Cambodge conviennent de renforcer leur coopération bilatérale

Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères chinois en visite, S.E. Wang Yi, et le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères cambodgien, S.E. Prak Sokhonn, ont convenu de renforcer davantage la coopération entre leurs deux pays.

Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen (R) rencontre le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi en visite à Phnom Penh, au Cambodge, le 12 septembre 2021. Photo : Xinhua
Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen (R) rencontre le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi en visite à Phnom Penh, au Cambodge, le 12 septembre 2021. Photo : Xinhua

Lors d’une rencontre avec Prak Sokhonn, M. Wang a déclaré que lui et Sokhonn se sont rencontrés trois fois en moins d’un an malgré la pandémie de COVID-19, démontrant ainsi pleinement la nature exceptionnelle des relations bilatérales.

« Les relations Chine-Cambodge, forgées et entretenues par les anciens dirigeants des deux pays, ont résisté aux épreuves et aux difficultés et sont devenues solides comme le roc face aux défis de l’arène internationale, a déclaré le conseiller d’État chinois. »

« Dans le contexte de la pandémie, la Chine et le Cambodge ont maintenu un soutien mutuel dans leur lutte concertée contre cette maladie virale. Face à un monde en mutation, les deux pays ont lutté conjointement contre les politiques de pouvoir et l’intimidation, en sauvegardant l’équité et la justice internationales, et les intérêts communs de tous les pays en développement », a ajouté M. Wang.

Il a précisé que la Chine continuerait à soutenir fermement le Cambodge dans la sauvegarde de la souveraineté et de la dignité nationale, la lutte contre le COVID-19 et le développement de l’économie, ainsi que dans le renforcement de son rôle dans les arènes régionales et internationales.

M. Wang a promis que la Chine continuerait à aider le Cambodge à lutter contre l’épidémie de COVID-19 en fournissant des vaccins et des équipements. Il a indiqué que son pays augmenterait les importations de produits agricoles cambodgiens, contribuant ainsi à faire avancer l’industrialisation du Cambodge et sa transformation économique.

Il a aussi exprimé le souhait que l’accord de libre-échange Chine-Cambodge entre en vigueur rapidement, offrant ainsi au Cambodge la force motrice d’une reprise économique.

Wang a également exhorté les deux parties à accélérer l’extension de la zone économique spéciale de Sihanoukville, qui joue un rôle central dans la création d’un groupe d’investissement industriel pour la région.

Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères chinois en visite, Wang Yi (G), rencontre le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères cambodgien, Prak Sokhonn, à Phnom Penh, au Cambodge, le 12 septembre 2021. (Photo : Xinhua)
Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères chinois en visite, Wang Yi (G), rencontre le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères cambodgien, Prak Sokhonn, à Phnom Penh, au Cambodge, le 12 septembre 2021. (Photo : Xinhua)

Le conseiller d’État chinois a également annoncé que la Chine souhaitait faire coïncider le nouveau corridor commercial international terre-mer avec la ceinture de développement économique Lancang-Mekong, ceci afin de porter les relations Chine-ASEAN à un nouveau stade.

M. Sokhonn a salué l’aide apportée par la Chine au Cambodge dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19 et le développement de son économie. Il a déclaré que la partie cambodgienne appréciait grandement le succès de la Chine dans le contrôle de la pandémie et son rôle de leader dans la coopération internationale contre la pandémie.

Il a noté que le Cambodge, qui soutient les approches scientifiques pour retrouver les origines du COVID-19, s’opposait à tout plan visant à politiser la question de la recherche des origines du virus.

« Le Cambodge respectera strictement le principe d’une seule Chine et se tiendra fermement aux côtés de la Chine sur les questions relatives aux affaires intérieures de la Chine, telles que celles concernant Taïwan, Hong Kong et le Xinjiang, a déclaré M. Sokhonn. »

Il a ajouté que le Cambodge était déterminé à travailler avec la Chine pour construire une communauté avec un avenir partagé pour les deux pays, espérant ainsi renforcer davantage les échanges et la coopération dans divers domaines, notamment le commerce, l’investissement, la défense et la sécurité.

« Le Cambodge soutient également fermement le multilatéralisme et le développement des relations ASEAN-Chine »

Lors d’une conférence de presse conjointe après leur rencontre, les deux hauts fonctionnaires ont annoncé être parvenus à un consensus en six points concernant la coopération bilatérale.

  • Premièrement, mettre en œuvre le consensus atteint par les hauts dirigeants des deux pays et se soutenir mutuellement sur les questions concernant les intérêts fondamentaux des deux pays.

  • Deuxièmement, poursuivre la coopération en matière de lutte contre la pandémie et s’efforcer d’éliminer le « déficit en vaccins ». Également : s’opposer fermement à la politisation de la recherche des origines du COVID-19 et aux actes de sabotage de la « coopération anti-pandémique mondiale ».

  • Troisièmement, les deux parties renforceront la coopération en matière d’infrastructures, de capacités de production et de 5 G. La Chine facilitera le Cambodge dans l’intensification du processus d’industrialisation et augmentera les importations de produits agricoles en provenance du Cambodge. Les deux pays mettront également régulièrement en œuvre de grands projets tels que l’extension de la zone économique spéciale de Sihanoukville et l'achèvement de la voie rapide Phnom Penh-Sihanoukville.

  • Quatrièmement, renforcer les échanges culturels. La partie chinoise augmentera également son aide à la construction d’écoles, d’hôpitaux et de routes au Cambodge.

  • Cinquièmement, promouvoir conjointement la coopération en Asie de l’Est et les relations Chine-ASEAN à un stade supérieur, et accélérer l’intégration du nouveau corridor commercial international terre-mer avec le développement de la ceinture de développement économique du Mékong-Lancang.

  • Sixièmement, renforcer la coordination et dire non aux politiques de pouvoir. Les deux parties lutteront contre les actes d’intimidation, préserveront conjointement la paix et la stabilité régionales ainsi que l’équité et la justice au sein de la communauté internationale.

Lors de la conférence de presse, M. Wang a également souligné que le terrorisme constituait l’ennemi commun de l’humanité et que la lutte contre le terrorisme nécessitait des efforts concertés de la part de la communauté internationale.

« Tous les pays du monde doivent se donner la main pour sauvegarder un système international avec les Nations unies en son centre et un ordre international fondé sur le droit international », a-t-il déclaré.

Xinhua

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône