Économie : Il faut consommer plus de produits 100 % cambodgiens pour favoriser la croissance

La confiance et la fierté dans les produits fabriqués au Cambodge sont considérées comme des facteurs clés pour remédier à la faible quantité de produits actuellement disponibles et vendus dans le Royaume, estiment les responsables des secteurs public et privé.

La gamme de produits de Thaung Enterprise, une entreprise locale de production de sel
La gamme de produits de Thaung Enterprise, une entreprise locale de production de sel

Le gouvernement a déjà souligné la nécessité d’aider les petites et moyennes entreprises à investir pour pallier ces carences, car selon les estimations, seuls 20 à 30 % des produits enregistrés au Cambodge sont fabriqués localement.

Layhay Chhea, directeur du département des PME au ministère de l’Industrie, estime que favoriser les produits locaux demeure la principale force susceptible de stimuler le développement de la production locale, ajoutant que la plupart des consommateurs préfèrent encore ceux fabriqués à l’étranger.

« Le Cambodge devrait viser à reproduire le modèle de la Corée du Sud, dont l’économie était nulle après la Seconde Guerre mondiale, mais qui, grâce à sa production locale, est aujourd’hui l’une des superpuissances de la région », déclare Layhay.

Thyda Thaung, fondatrice de Thaung Enterprise, une entreprise locale de production de sel, convient qu’il existe une forte domination des produits étrangers sur le marché cambodgien.

« Le Cambodge ne devrait pas faire de discrimination entre les produits en fonction de leur provenance, mais nous ne devrions pas permettre un trop grand écart entre les produits étrangers et ceux fabriqués localement », explique Thaung.

« De nombreux producteurs locaux se consacrent à la fabrication de produits de bonne qualité et sans danger pour les consommateurs dans des conditions de travail durables et équitables », ajoute-t-elle.

Sokmean Som, une femme au foyer a confié à Cambodia Investment Review qu’elle préférait consommer ce qui est fabriqué à l’étranger (nourriture, vêtements, produits de première nécessité) plutôt que des produits locaux.

« Ma préférence est principalement due à la qualité de l’emballage et du design par rapport aux produits fabriqués localement », déclare Som.
Assortiment de produits cambodgiens dans un supermarché
Assortiment de produits cambodgiens dans un supermarché

Thyda Thaung convient que l’emballage et le design restent encore limités, ajoutant que les fabricants devraient être encouragés à en apprendre davantage sur les comportements des consommateurs et le marketing.

« Dans mon entreprise, nous ne nous concentrons pas seulement sur l’esthétique des produits, mais aussi sur la qualité, la sécurité et l’hygiène de notre processus de fabrication, afin de nous assurer que nous suivons toutes les directives de sécurité prévues par la loi cambodgienne », affirme-t-elle.

« Dans le même temps, la capacité du client à comprendre les normes des différents produits par une certaine reconnaissance des normes est nécessaire pour traiter la qualité de chaque produit de manière équitable », ajoute-t-elle.

Dans le cadre d’un programme plus large de formalisation des entreprises, le gouvernement cambodgien a lancé en 2020 une plateforme d’enregistrement des entreprises en ligne à guichet unique, afin d’améliorer l’accès des propriétaires d’entreprises à l’économie formelle.

Il est essentiel de veiller à ce que les normes et les emballages soient cohérents et répondent à toutes les directives réglementaires pour permettre aux produits fabriqués au Cambodge d’entrer dans les grands magasins
Il est essentiel de veiller à ce que les normes et les emballages soient cohérents et répondent à toutes les directives réglementaires pour permettre aux produits fabriqués au Cambodge d’entrer dans les grands magasins

Layhay Chhea estime que le respect des normes ministérielles est nécessaire pour améliorer le niveau de confiance dans les produits fabriqués localement, ajoutant qu’une bonne compréhension de l’emballage et du design est primordiale.

« Par exemple, les normes minimales pour un produit comme la sauce de poisson sont les BPF (bonnes pratiques de fabrication) ou les BPH (bonnes pratiques d’hygiène), donc tant que les produits sont conformes à l’une de ces normes, qu’ils soient cambodgiens ou thaïlandais, ils peuvent être utilisés en toute sécurité », indique Layhay.

Il est essentiel de veiller à ce que les normes et les emballages soient cohérents et répondent à toutes les directives réglementaires pour permettre aux produits fabriqués au Cambodge d’entrer dans les grands magasins internationaux tels que Makro, Aeon et Thai Hout.

La première succursale de 7 — Eleven récemment ouverte au Cambodge a déclaré qu’elle s’efforcerait de faire en sorte que la moitié des produits vendus proviennent des petites et moyennes entreprises cambodgiennes afin de stimuler l’économie et l’emploi de la population locale.

Les milieux d’affaires internationaux restent optimistes à l’égard de l’économie locale, malgré la récente révision à la baisse de la croissance du PIB, en raison d’une campagne de vaccination ultra-rapide et des multiples accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux qui seront mis en œuvre l’année prochaine.

La Banque asiatique de développement a prévu une croissance de 5,5 % en 2022, après avoir revu à la baisse ses prévisions pour cette année (1,9 % contre 4 % dans ses perspectives d’avril). L’inflation devrait rester relativement stable cette année, à 2,9 %.

Par Pang Socheneath

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône