Économie & Gouvernement : Aun Pornmoniroth, « Le ratio dette/PIB restera sous le plafond de 40 %

Le ratio dette extérieure/produit intérieur brut du Cambodge devrait atteindre 34 % cette année, alors que Son Excellence Aun Pornmoniroth, ministre de l’Économie et des Finances, a annoncé que l’encours de la dette extérieure dépasserait les 10 milliards de dollars. Le FMI a précédemment déclaré que le Cambodge pouvait emprunter 40 % de son PIB avant de présenter des risques.

Son Excellence Pornmoniroth, ministre de l’Économie et des Finances.
Son Excellence Pornmoniroth, ministre de l’Économie et des Finances.

L’encours de la dette extérieure du Cambodge a atteint plus de 9,18 milliards de dollars au premier semestre 2021 et devrait dépasser les 10 milliards de dollars cette année, soit une augmentation de 8,8 milliards de dollars à la fin de 2020.

« La Chine représente la majorité de la dette souveraine à 43 %, les partenaires multilatéraux tels que le FMI, la Banque mondiale et la BAD occupent la deuxième place avec 30 % et les 27 % restants sont attribués à d’autres pays »

Selon le ministère, le revenu national pourrait encore diminuer en 2021 en raison de la crise sanitaire et de l’augmentation des dépenses publiques pour la combattre. Le gouvernement a dépensé 829 millions de dollars pour lutter contre le COVID-19 en 2020 et prévoit d’en dépenser 1,4 supplémentaire cette année et d’en allouer 910 millions l’année prochaine.

Meas Sokesensan, porte-parole du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), a déclaré à Cambodia Investment Review :

« L’encours de la dette extérieure du pays augmente, mais que son niveau reste inférieur aux quatre indicateurs du baromètre du risque d’endettement établi par le FMI »

Il a ajouté que le Cambodge se situait en fait sous les quatre indicateurs du FMI, à savoir le ratio de la dette publique par rapport au PIB, le ratio de la dette publique extérieure par rapport aux exportations, le ratio du service de la dette par rapport aux exportations et le ratio du service de la dette par rapport au revenu national.

Les organisations de développement ont recommandé au Cambodge d’accroître ses capacités nationales de prêt, notamment par l’émission d’obligations souveraines en riels.

Selon un rapport du Programme des Nations unies pour le développement, malgré son statut de pays à revenu moyen inférieur, le Cambodge continuera probablement à être classé parmi les pays les moins avancés (PMA) jusqu’en 2027-2028. Cela pourrait entraîner une baisse de l’aide publique au développement (APD), mais le pays constituera toujours une ressource à moyen terme et un catalyseur pour d’autres sources de financement du développement, selon le rapport d’évaluation du financement du développement au Cambodge.

Le statut de PMA offre des privilèges commerciaux préférentiels et très avantageux. L’accès continu au financement à des conditions de faveur du développement peut aider à consolider les avancées récentes et à relever les défis et opportunités de développement actuels et émergents.

Le Cambodge a emprunté environ 15 milliards de dollars entre 1993 et 2020, dont la grande majorité pour le développement des infrastructures.

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Article en anglais ici

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône