Économie & Finance : La Banque Nationale du Cambodge met en garde contre les prêteurs non agréés

Afin de renforcer la confiance du public dans le système bancaire dans le Royaume, la Banque Nationale du Cambodge (BNC) appelle le public à faire preuve d'une plus grande prudence, car de nombreuses publicités relatives à des prêts illégaux apparaissent actuellement dans le pays.

La Banque Nationale du Cambodge met en garde contre les prêteurs non agréés afin d'éviter d'être victime d'escroquerie ou de toute autre conséquence liée à l'obtention d'un crédit informel.
La Banque Nationale du Cambodge met en garde contre les prêteurs non agréés afin d'éviter d'être victime d'escroquerie ou de toute autre conséquence liée à l'obtention d'un crédit informel.

Dans un communiqué de presse du 25 août intitulé « publicité et prêts illégaux », la BNC indique que les institutions bancaires et financières autorisées à exercer leurs activités par la BNC comprennent des banques commerciales et spécialisées, des institutions de microfinance acceptant les dépôts, des institutions de microfinance, des sociétés de crédit-bail financier et des institutions de crédit rural. Il s’agit d’institutions légales et formelles.

Ces institutions fournissent des crédits et d’autres services Aux sociétés, entreprises et particuliers. Elles sont sous le contrôle de la BNC et leurs clients sont protégés par la loi.

Cependant, la BNC a constaté que certaines personnes mal intentionnées font ouvertement de la publicité pour des prêts sur divers supports, notamment des annonces en ligne, par le biais des médias sociaux ou par des dépliants et des prospectus dans les lieux publics. L’octroi de prêts par ces sociétés ou individus non autorisés est contraire à la loi, en particulier à la loi sur les institutions bancaires et financières.

« Afin d’éviter d’être victime d’une escroquerie ou de toute autre conséquence liée à l’obtention d’un crédit informel et de maintenir la stabilité et la confiance du public dans le système bancaire, nous appelons le public à une prudence accrue et l’encourageons à utiliser les services d’institutions formelles », rappelle la BNC.

« Nous condamnons toutes les formes de diffusion d’informations et de prêts informels. Entre-temps, nous coopérons avec les autorités pour engager des poursuites judiciaires contre toute entreprise ou tout individu qui se livre à des activités illégales », indique le communiqué.

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône