Économie & Coopération : L’Australie réaffirme ses investissements dans le secteur agroalimentaire

L’Australie a réaffirmé son engagement dans le secteur agroalimentaire cambodgien en détaillant une nouvelle collaboration d'Agri-food Investments Desk avec le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) et le ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche (MAFF).

L’Australie réaffirme ses investissements dans le secteur agroalimentaire

En vertu des dispositions du protocole d’accord, le document fournit une ligne directrice pour les dispositions financières visant à rendre opérationnel le bureau des investissements agroalimentaires (AFID) au CDC dans le cadre du programme de la chaîne de valeur agricole Cambodge-Australie (CAVAC).

Le bureau des investissements agroalimentaires aura pour mission de faciliter la tâche de tous les investisseurs dans le domaine de l’agriculture, notamment en leur fournissant des informations détaillées sur les réglementations, les incitations et toutes les conditions requises, et en préparant une stratégie de diffusion des possibilités de financement auprès des investisseurs.

Il s’agit d’attirer davantage d’investisseurs dans l’agriculture et l’agro-industrie, conformément à la politique de développement industriel du Cambodge 2015-2025 et à la mise en œuvre d’une stratégie ciblée d’attraction des investissements.

Il est à espérer que le bureau servira d’instrument important pour susciter davantage d’investissements, promouvoir le développement de l’agroalimentaire et renforcer la compétitivité du secteur agricole.

S.E. Sok Chenda Sophea, Secrétaire général du CDC
S.E. Sok Chenda Sophea, Secrétaire général du CDC

S.E. Sok Chenda Sophea, Secrétaire général du CDC, a exprimé sa profonde gratitude au DFAT, par l’intermédiaire de l’ambassade d’Australie au Cambodge, pour son assistance technique au CDC et au MAFF dans le cadre des activités de promotion des investissements du programme CAVAC.

Il a également félicité l’ambassade d’Australie au Cambodge pour le rôle qu’elle a joué dans l’assistance technique visant à accélérer la reprise de l’économie cambodgienne dans le cadre de la transition post-Covid-19.

Pablo Kang, ambassadeur d’Australie au Cambodge, a déclaré que l’Australie était déterminée à soutenir le processus de développement économique du Cambodge, en particulier l’amélioration de la productivité dans le secteur agricole par le biais de la promotion conjointe des investissements dans le secteur agroalimentaire.

« Cet accord de financement est une étape de plus dans le renforcement de la contribution australienne visant à compléter les efforts du gouvernement royal pour promouvoir, attirer et retenir les investissements dans les secteurs de l’agriculture, de l’agrobusiness et de l’agroalimentaire », a-t-il ajouté.

Selon un panel d’experts des secteurs public et privé, le secteur agroalimentaire cambodgien est mûr pour les investissements. Ces experts ont discuté du potentiel d’augmentation des bénéfices agricoles dans le Royaume.

Ces commentaires ont été formulés lors de l’événement Agricultural Trade and Investment in the Kingdom of Cambodia, auquel a participé Cambodia Investment Review, organisé par la Chambre de commerce américaine la semaine dernière.

Le panel a examiné les différentes possibilités d’accroître la productivité de l’agriculture dans le Royaume. L’augmentation des investissements, l’accroissement du capital humain et l’amélioration de l’expertise technique ont été considérés comme les principaux moteurs de la croissance future de l’industrie.

Au centre, Pablo Kang, ambassadeur d’Australie au Cambodge
Au centre, Pablo Kang, ambassadeur d’Australie au Cambodge

Il est à espérer que de nouveaux investissements dans le secteur contribueront à une sécurité alimentaire durable, à la réduction de la pauvreté par la création d’emplois, à la croissance économique et à la durabilité environnementale.

La nouvelle loi cambodgienne sur l’investissement a été conçue pour offrir des incitations intelligentes aux investissements réalisés dans différents secteurs, l’agriculture et l’agroalimentaire ayant été classés comme secteurs prioritaires.

Il est à espérer que des investissements continus permettront de garantir que ces secteurs seront suffisamment résilients et durables pour contribuer à la stabilité économique dans le contexte de la crise Covid-19.

Lors du premier sommet sur le changement climatique au Cambodge (CCCS21), les principaux intervenants ont appelé hier les décideurs politiques à collaborer avec le secteur privé pour permettre au Cambodge de passer à la nouvelle économie verte.

Le panel a souligné que le Royaume était prêt pour les investissements dans les énergies vertes grâce aux multiples options de financement proposées par les partenaires internationaux du développement.

À aujourd’hui, le CDC a approuvé 376 projets d’investissement dans le secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie pour un montant de près de 9,7 milliards de dollars.

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône