top of page
Ancre 1

Économie & Cambodge : « Où va l'industrie touristique du Royaume ? »

Le 26 septembre 2023, S.E. Sok Soken, ministre du Tourisme, assistait à l’événement organisé par la Chambre de commerce américaine au Cambodge (AmCham) sur le thème « Where is Cambodia’s Tourism Industry Heading? » (Où va l’industrie touristique du Cambodge ?).

S.E. Sok Soken, ministre du Tourisme
S.E. Sok Soken, ministre du Tourisme. Photo ministère du Tourisme

Son Excellence prononçait alors un long discours sur la construction d’un meilleur avenir pour l’industrie touristique cambodgienne grâce à l’initiative « BUILD + 3 Ds », qui vise à renforcer les capacités institutionnelles, à développer les compétences et à améliorer la compétitivité, la durabilité et l’inclusivité.

Assistaient à ce débat Mme Ivana Tranchini, Gouverneure de la Chambre de commerce américaine au Cambodge et directrice nationale de Visa ; M. Somethearith Din, Président de la Fédération cambodgienne du tourisme ; M. Hy Sothea, Président de l’association des hôtels du Cambodge ; M. Arnaud Darc, Président de l’association des restaurateurs du Cambodge et M. Cyril Girot, Directeur général de Cambodia Airports

Après avoir remercié AmCham et ses invités pour sa participation à cet événement, le ministre déclarait : « Je sais que cela un mois seulement que le nouveau gouvernement a entamé son septième mandat et vous avez probablement vu que nous avons mis en place une nouvelle équipe qui a été très occupée à s’organiser. Comme beaucoup d’autres ministères, nous entamons un nouveau mandat avec des attentes peut-être très élevées et de nombreuses questions à traiter. J’ai moi-même l’honneur de me voir confier la responsabilité d’aider le secteur pour faire en sorte que nous puissions répondre aux nombreuses demandes du secteur et nous permettre d’atteindre un certain niveau d’efficacité afin d’offrir au peuple cambodgien ce que l’on attend du tourisme et de la croissance ».

Priorités et engagement

« Un nouvel ensemble de priorités sera mis en œuvre au cours de l’année à venir, qui, je l’espère, apportera un aspect plus stratégique à notre méthode de travail. Cela se traduira par un engagement accru avec les partenaires clés du secteur. Nous commencerons à le constater, je pense, au cours du mois ou des deux mois à venir, car nous avons annoncé le forum gouvernement/secteur privé du 13 novembre et une grande partie de nos activités se concentrera sur la collaboration pour s’assurer que de nombreuses questions soient proprement débattues et que le gouvernement puisse apporter une réponse opportune ».

Citant la Chambre de commerce américaine au Cambodge, le ministre se déclarait heureux de souligner les liens étroits qui unissent son pays et les États-Unis d’Amérique. :

« Les relations entre le Cambodge et les États-Unis sont fondées sur la confiance et le respect, avec des liens historiques et culturels profonds qui durent depuis l’établissement de nos relations diplomatiques en 1950. Je me réjouis de la récente rencontre entre notre Premier ministre et Son Excellence Victoria Nguyen, secrétaire d’État adjointe par intérim des États-Unis, lors de sa visite aux États-Unis. »

Selon le ministre, cette rencontre témoigne de l’enthousiasme des deux nations à renforcer les relations bilatérales.

« Je suis vraiment reconnaissant de voir l’engagement inébranlable des États-Unis envers notre amitié, comme le montre l’assistance continue au Cambodge par l’intermédiaire de l’Agence américaine pour le développement international. Cette évolution positive témoigne de la force de nos liens, de nos principes communs et de notre soutien. Alors que nous nous tournons vers l’avenir, j’ai bon espoir que nous pourrons continuer à construire sur ces bases solides et créer un partenariat encore plus fort entre nos deux nations, y compris dans le domaine du tourisme. Comme nous l’avons vu, ce secteur joue un rôle crucial dans la croissance économique et sociale du monde, notamment en soutenant l’économie locale, en protégeant l’environnement et en préservant le patrimoine culturel », soulignait-il.

Conjoncture

En 2019, le monde a accueilli près de 1,5 milliard de touristes internationaux, ce qui a entraîné la création d’environ 330 millions d’emplois, soit environ 10 % du taux d’emploi total. Cela a généré des recettes économiques équivalant à environ 10,3 % du PIB mondial et représentant 7 % des exportations totales du monde et environ 29 % des exportations totales de services, précisait le ministre, ajoutant :

« Malheureusement, l’apparition de la pandémie a eu un impact mondial considérable et le Cambodge n’a pas été épargné. La chaîne d’approvisionnement du tourisme a été largement perturbée, entraînant la fermeture de nombreuses entreprises du secteur et la perte de compétences et de talents précieux. »

« Néanmoins, depuis près de trois ans, nous avons été heureux de voir les efforts collectifs de la communauté mondiale pour répondre efficacement aux conséquences de la pandémie. Cet esprit de compréhension et d’assistance mutuelles a été déterminant dans notre lutte contre cette pandémie, nous permettant de rouvrir nos pays et de nous engager sur la voie de la reprise économique. Selon le dernier rapport de l’OMT, les arrivées de touristes internationaux ont atteint 80 % du niveau d’avant la pandémie au premier trimestre 2023. Au cours des trois premiers mois, on estime que 235 millions de touristes ont voyagé à l’étranger, soit plus du double par rapport à la même période en 2022. Le Moyen-Orient a affiché la plus forte performance avec un taux de croissance remarquable de 15 %, devenant ainsi la première région du monde à récupérer entièrement les chiffres d’avant la pandémie en un seul trimestre. L’Europe a également fait preuve d’une solide reprise, atteignant 90 % des niveaux prépandémiques au premier trimestre 2023, grâce à une forte demande dans la région.

L’Afrique et l’Amérique ont atteint environ 85 % des niveaux de 2019 au cours des trois premiers mois de 2023, tandis que l’Asie et le Pacifique sont remontés à 54 % des niveaux prépandémiques. Fait encourageant, l’enquête de l’OMT montre que près de 70 % des experts prévoient de meilleures performances entre mai et août 2023 ».

« Cependant, malgré cette tendance positive, beaucoup d’experts pensent qu’il faudra attendre 2024, voire plus, pour que les arrivées de touristes internationaux retrouvent leur niveau de 2019. »

« En réponse à l’environnement économique difficile, on s’attend à ce que les touristes recherchent de plus en plus un bon rapport qualité-prix et choisissent de voyager plus près de chez eux cette année », concluait le ministre sur ce point.

Au Cambodge

le gouvernement royal a adopté le 30 mars 2021 la feuille de route pour la relance du tourisme cambodgien pendant et après le COVID-19. ce document identifie quatre piliers essentiels pour l’industrie :

  • Le patrimoine culturel

  • Le tourisme côtier

  • l’écotourisme

  • L’identité cambodgienne

Parmi ces piliers, le tourisme côtier revêt une grande importance en raison de la qualité du littoral du pays. L’afflux de touristes nationaux a été conséquent avec 13 millions de visiteurs en 2022, une performance proche des chiffres de 2019. Au cours des huit premiers mois de 2023, le Cambodge a accueilli environ 3,5 millions de touristes internationaux, marquant une augmentation notable d’environ 250 % par rapport à la même période en 2022. Le nombre de touristes nationaux a atteint environ 12,4 millions, affichant un taux de croissance de 62,5 %.

« Cette année, nous avons lancé la campagne Visit Cambodia Year 2023, en mettant l’accent sur les événements et les sports. Aujourd’hui, nous sommes très fiers d’avoir accueilli avec succès les 32e Jeux de l’Asie du Sud-Est et les 12e Jeux paralympiques régionaux », soulignait le ministre.

« Bien que nous ayons réalisé des progrès significatifs, notre ministère a encore des responsabilités urgentes qu’il doit assumer avec diligence. Notre objectif ultime est de réaliser notre vision et de contribuer au prestige et à la résilience du Cambodge en positionnant le pays comme une destination mondiale de premier plan, caractérisée par une riche diversité et de nombreuses opportunités de loisirs et de découverte ».

Selon S.E. Sok Soken, pour concrétiser cette vision, le ministère du Tourisme a prévu de réviser et d’actualiser ses documents réglementaires et sa structure afin d’optimiser l’allocation des ressources humaines et financières nécessaires. Ces efforts s’alignent sur trois objectifs stratégiques, à savoir « un tourisme compétitif, un tourisme durable et un tourisme inclusif, soutenus par la mise en œuvre d’actions stratégiques essentielles ».

Stratégie

Pour atteindre avec succès ses objectifs, le ministère lance une initiative baptisée BUILD + 3 Ds, qui repose sur cinq piliers.

La gestion de l’image

Sur ce point, le ministère s’efforcera d’accroître la notoriété du pays sur les marchés cibles prioritaires en promouvant une image positive du Cambodge en tant que destination touristique de qualité internationale.

Marketing

Il s’agit de lancer des campagnes de marketing destinées à promouvoir la destination et susciter l’intérêt des marchés cibles prioritaires.

Voyages de qualité

Le ministre souhaite promouvoir les « voyages de qualité », c’est-à-dire faciliter les déplacements vers le Cambodge en améliorant la qualité des voyages et en promouvant des normes conformes aux exigences internationales.

Diversifier

S.E. Sok Soken pense également qu’il est nécessaire de tirer parti de la diversification pour développer des produits mettant en avant les patrimoines culturel et naturel ainsi que les ressources du pays par l’innovation et la créativité.

« En tirant parti de nos ressources uniques et en diversifiant nos offres, nous mettons l’accent sur l’adhésion au principe “un service, une norme” au sein de l’industrie du tourisme », dit-il, précisant :

« Cela inclut la mise en œuvre de normes écologiques pour les produits et services touristiques au niveau national et régional. Nos efforts doivent porter sur la diversification des produits et la création de corridors touristiques qui répondent à l’évolution des demandes de nos marchés cibles prioritaires et de la communauté mondiale. »

Développer des sites compétitifs

Il s’agit en fait d’améliorer en permanence la compétitivité du Cambodge en tant que destination pour répondre à la demande croissante des marchés cibles prioritaires et du reste du monde.

Mise en œuvre

Pour mettre en œuvre efficacement ces cinq piliers stratégiques, le ministère donnera la priorité à trois domaines d’appui dénommés « trois D ».

Le premier D concerne la conception de la structure institutionnelle qui impliquera la rationalisation de la structure, des lignes directrices et des initiatives pour permettre au Cambodge de devenir une destination compétitive, durable et inclusive.

Le deuxième D fait référence à la transformation numérique consistant à intégrer cette discipline dans tous les aspects de la politique gouvernementale pour le secteur.

Troisièmement, il s’agit de développer les formations grâce à des programmes d’éducation s’appuyant sur le renforcement des capacités, l’amélioration des compétences et du comportement éthique.

« Nous développerons les capacités en vue de la mise en œuvre d’initiatives visant à assurer la compétitivité du Cambodge, la durabilité et l’aspect inclusif de son secteur touristique. En bref, notre projet global constitue une initiative susceptible de faire également progresser les performances des fonctionnaires à tous les niveaux au sein du ministère et d’améliorer notre coopération avec les différentes parties prenantes aux niveaux infranational, national et international », insiste le ministre, précisant :

« Cela permettra d’améliorer notre efficacité et d’harmoniser nos collaborations avec les ministères, les institutions et les autres acteurs concernés qui partagent la responsabilité du développement du secteur touristique cambodgien. »

Impulsion

Build plus 3D devrait donc fournir l’impulsion stratégique pour préparer des actions à court et à long terme destinées à regagner la confiance des voyageurs, à s’adapter à l’évolution de leur comportement tout en atténuant les pénuries de compétences et en tirant parti de la numérisation, poursuit le ministre, également désireux de renforcer la cohésion communautaire, les réseaux sociaux et d’approfondir les liens avec tous les espaces communautaires « avec des mécanismes de suivi et d’évaluation améliorés pour suivre les progrès réalisés en matière de redressement et de résilience du secteur ».

Pour conclure, le ministre déclarait :

« Nous sommes très fiers et attendons avec impatience l’occasion d’accueillir chaleureusement les visiteurs et les investisseurs qui souhaitent explorer le potentiel touristique du Cambodge en dévoilant les merveilles de notre si beau pays ».


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page