Économie & Cambodge : Adoption de deux décrets sur le processus de réouverture du tourisme

Dernière mise à jour : oct. 15

Une réunion interministérielle a permis d’adopter deux documents relatifs au tourisme, marquant ainsi la prochaine étape du processus de réouverture et ravivant les espoirs du secteur privé d’un retour rapide des voyageurs pour relancer le secteur en difficulté.

Le 17 septembre, le Premier ministre Hun Sen a décrit un processus de réouverture en deux phases du secteur des services, y compris le tourisme, en se concentrant initialement sur la relance du segment intérieur avant de rouvrir les frontières aux voyageurs à part entière.
Le 17 septembre, le Premier ministre Hun Sen a décrit un processus de réouverture en deux phases du secteur des services, y compris le tourisme, en se concentrant initialement sur la relance du segment intérieur avant de rouvrir les frontières aux voyageurs à part entière.

Il s’agit des « Mesures politiques visant à promouvoir le mouvement touristique interne 2021-2023 » et du « Plan stratégique pour un tourisme sûr », ce dernier visant à créer un environnement sécurisé, confortable et attractif pour les visiteurs internationaux entièrement vaccinés.

La réunion en ligne était présidée par le ministre du Tourisme S.E. Dr Thong Khon et le ministre de l’Économie et des Finances S.E. Aun Pornmoniroth, et a vu la participation de dirigeants du privé et de représentants de divers ministères et institutions concernés.

Les dispositifs ont été conçus conformément aux instructions données par le Premier ministre Hun Sen le 17 septembre dernier concernant un processus de réouverture en deux phases du secteur des services — y compris le tourisme — en mettant d’abord l’accent sur la relance du segment national avant de rouvrir les frontières aux voyageurs ayant effectué un séjour complet, indique le ministère du Tourisme.

Le porte-parole du ministère, Top Sopheak, a déclaré au Post, ce 14 octobre, que le ministère avait défini des conditions cruciales et des points clés dans le décret sur la sécurité du secteur, qui, selon lui, recevra bientôt le feu vert final.

Ce même jour, le président de la section cambodgienne de la Pacific Asia Travel Association, Thourn Sinan, a déclaré au Post que la réunion constituait un pas considérable vers la reprise du tourisme, avec un accent particulier sur les questions de sécurité, notant une tendance générale à la baisse des infections, notamment des cas importés.

Il a souligné que la réouverture du tourisme demeurait cruciale, affirmant que ce geste déterminant permettrait non seulement de créer une vague de nouveaux emplois locaux, mais aussi de renforcer la croissance économique.

M. Sinan a suggéré que le gouvernement prenne la décision finale d’ouvrir les portes du Royaume aux voyageurs vaccinés avant les pays voisins, et qu’il saisisse l’occasion de courtiser et d’accueillir davantage d’hôtes internationaux.

Il a affirmé que le Cambodge pouvait désormais être considéré comme sûr pour le tourisme, notant qu’une part importante des acteurs du secteur, ainsi que plus de 84 % des Cambodgiens, avaient reçu au moins un premier vaccin contre le coronavirus.

De janvier à juillet, le Cambodge a reçu 112 544 visiteurs internationaux, marquant une forte baisse de 90,6 % en glissement annuel, selon les données du ministère du Tourisme.

Hin Pisei

Avec notre partenaire The Phnom Penh Post

0 commentaire