Économie & Brèves : Deux milliards $ d’efforts du gouvernement cambodgien pour soutenir l’économie

Rappel des principaux événements économiques concernant le royaume et l’ASEAN durant la semaine du 19 au 25 février 2022.

Deux milliards $ d’efforts du gouvernement cambodgien pour soutenir l’économie

Cambodge 2020-2021 : l’État a dépensé 2,1 Mds USD pour soutenir l’économie

Entre 2020 et 2021, le gouvernement a dépensé plus de 2,1 Mds USD, soit environ 3/5 des 3,5 Mds USD d’épargne de l’État pour soutenir l’économie et introduire des aides financières pour les citoyens défavorisés touchés par la pandémie. Les fonds associés ont été dépensés pour le soutien aux pauvres, les subventions aux ouvriers d’usine, les dépenses de santé et les achats de vaccins, entre autres.

S’agissant du secteur privé, le gouvernement a déployé 10 séries de mesures d’aide économique pour gérer l’impact sur les secteurs clés et soutenir la reprise en cours. Le gouvernement prévoit de décaisser environ 1 Md USD supplémentaire pour soutenir ces mécanismes pour l’année 2022.

Cambodge : Chute de 82 % des recettes du tourisme international en 2021

Le Cambodge n’a enregistré que 184 M USD de recettes touristiques internationales l’année dernière, soit une chute de 96 % par rapport à 2019.

Le nombre de touristes internationaux visitant le Royaume a également chuté à 196 495 en 2021, ce qui représente une baisse de 97 % par rapport au record de 6 610 592 enregistré en 2019. L’industrie du tourisme a représenté 1,8 % du PIB en 2021, contre 12,1 % en 2019.

Cambodge : Vaccination des enfants de 3 à 5 ans contre le Covid-19

Le Premier ministre a autorisé l’administration de vaccins contre le Covid-19 aux enfants âgés de 3 à 5 ans. On estime à 700 000 le nombre d’enfants de cette tranche d’âge au Cambodge. Le Cambodge a déjà fourni les doses de base pour la population âgée de 5 ans et plus, ainsi que les doses de rappel (3e et 4e) pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Selon un rapport de la Commission nationale pour la vaccination contre le Covid-19, au 16 février 2022, 89,9 % de la population totale avaient reçu les doses de base tandis que plus de 6 M avaient reçu la troisième injection et environ 710 000 la quatrième.

 

ASEAN PFUE : Forum ministériel pour la coopération dans l’Indopacifique

Le 22 février, la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) et le Haut Représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité, Vice-Président de la Commission européenne, Josep Borrell Fontelles, ont co-organisé à Paris un Forum ministériel pour la coopération dans l’Indopacifique réunissant les institutions européennes, les ministres des affaires étrangères des 27 États membres de l’UE et une trentaine d’États de l’Indopacifique, ainsi que des représentants d’organisations régionales. Les discussions ont permis d’identifier des pistes de coopération entre l'UE et ses partenaires issus de cette région dans les domaines (i) de la sécurité et la défense (ii) de la connectivité et (iii) des enjeux globaux, à la lumière de la stratégie Indopacifique de l'UE et de la stratégie Global Gateway récemment adoptées.

Ukraine : l’ASEAN appelle à la retenue, au dialogue et à la désescalade

Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont exprimé leur préoccupation face aux tensions entre la Russie et l’Ukraine et appellent à la retenue, au dialogue et à la désescalade, selon un projet de déclaration de la présidence de l’ASEAN en préparation. Les Premiers ministres cambodgien et malaisien ont exprimé jeudi souhaiter une résolution pacifique du conflit.

Le porte-parole du ministère indonésien des Affaires étrangères a déclaré que l’Indonésie demandait instamment que le droit international et la Charte des Nations Unies soient respectés et condamnait toute atteinte à la souveraineté d’un État, tout comme Singapour qui condamne fermement toute invasion d’un pays souverain, sous quelque prétexte que ce soit. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères vietnamien a déclaré que le Vietnam avait aussi appelé les parties concernées à faire preuve de retenue, à intensifier les efforts de dialogue et à promouvoir des mesures diplomatiques pour une résolution pacifique des conflits.

Enquête sur la perception de la situation géostratégique de l’ASEAN

L’ISEAS-Yusof Ishak (anciennement l’Institut d’études sud-est asiatiques) a publié la 4e édition de son enquête annuelle « The State of Southeast Asia Survey » sur la perception des citoyens à l’égard de la situation géopolitique et économique dans l’ASEAN (1 677 répondants). D’après les réponses, la pandémie de Covid-19 demeure la préoccupation la plus prégnante dans la région (75,4%), suivie par la reprise économique (49,8%) et l’impact du changement climatique (37%).

L’opinion des répondants sur l’ASEAN est plutôt négative : 70,1% la jugent trop lente et inefficace, 61,5% craignent que ses États membres servent en fait les intérêts des grandes puissances et 49% s’inquiètent de ce que l’ASEAN ne soit pas en mesure de surmonter les défis liés à la crise sanitaire.

L’enquête révèle par ailleurs une opinion très partagée sur la réponse de l’ASEAN à la crise birmane comme sur les retombées de l’alliance AUKUS pour les États membres. L’adhésion de la Chine au RCEP est perçue à la fois comme une source d’opportunités et de défis pour la région, les États-Unis n’y participant pas. Enfin, le Japon reste le partenaire de l’ASEAN à l’égard duquel les répondants accordent le plus de confiance (54,2%), devant les États-Unis (52,8%) et l’UE (48,5%). 58,1% expriment une méfiance envers la Chine.

Source : Service économique régional de Singapour

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône