mardi, décembre 05, 2017

Cambodge - Voyage : De Phnom Penh à Siem Reap par le Tonlé Sap

Pour ceux qui souhaitent voyager un peu différemment, prendre le temps de découvrir le grand lac, il est possible de se rendre à Siem Reap, durant la mousson uniquement, en empruntant un bateau. Il existe plusieurs compagnies qui proposent cette expérience. Le trajet est long, compter environ sept heures, mais l'expérience peut être enrichissante. Pour consulter la totalité des photographies, cliquer ici...

Les berges du Tonle Sap
Nous prenons le départ à 7h30, à Phnom Penh, à l'embarcadère situé l'extrémité du quai Sisowath, devant le restaurant Titanic. Le bateau n'est pas plein, tant mieux, car les quelques passagers qui s'avancent ont l'air d'avoir entamé un concours du sac-à-dos le plus volumineux. Le bateau n'est pas neuf, mais semble bien entretenu, les vitres ne sont pas de première jeunesse, mais les sièges ont été refaits, les allées intérieures sont propres et le capitaine, qui embarque non sans avoir oublié d'acheter quelques cannettes de bière, semble connaître son sujet...

Départ à 7h30 devant le Titanic
A 7h30 pile, les moteurs se mettent en route avec un bruit rassurant. Une seule manoeuvre bien exécutée pour sortir du wharf et l'embarcation se dirige lentement vers le premier affluent qui permettra ensuite de rejoindre le grand lac. 

Vers le grand lac
C'est l'un des tronçons les plus intéressants, au moins pour les photographes, ou ceux qui découvrent le lac pour la première fois. C'est l'occasion de découvrir la campagne cambodgienne se réveiller, de voir les premiers pêcheurs partir pour relever leurs filets, et d'admirer la nature des rives avec ses pâturages, ses palmiers, ses cahutes au bord de l'eau. Il est conseillé d'avoir un bon zoom, le canal est assez large et il est rare de se retrouver tout près d'une embarcation.

Les rives du Tonle Sap
Au bout de deux heures environ, les rives s'éloignent, le coeur du grand lac approche. Et, si l'activité est inexistante, il y a une sensation assez unique, se retrouver au milieu de cette immense étendue d'eau, qui nourrit tout de même environ 1,8 millions de Cambodgiens, a quelque chose d'irréel. Le ciel, de l'eau, à perte de vue, rien d'autre...et encore plus impressionnant si le temps est calme.

Le grand lac dans toute sa splendeur et son immensité
A ce moment, il est conseillé d'avoir un bon livre ou un bon film dans sa tablette, car la traversée vous laisse au milieu de ce paysage de science-fiction pendant quelques heures qui peuvent paraître interminables avant d'arriver au débarcadère de Siem Reap. Pour les plus agiles, il est possible de grimper sur le toit et de se faire une sieste au soleil...

Sieste au soleil
Bateau de touristes à proximité de Siem Reap
C'est en voyant les premiers bateaux de touristes naviguer vers le village flottant de Kampong Phluk qu'on se peut dire que l'arrivée est proche. Depuis 2007, date de ma première traversée et découverte des villages flottants, la structure d'accueil a bien changé. Les blocs de béton ont remplacé les anciens accès aux embarcations, bien plus folkloriques auparavant. Business, rentabilité, pourquoi pas ? A l'arrivée, les éternels chauffeurs de tuktuk et les bus vous attendent...avantage, la compagnie fluviale de Phnom Penh vous permet d'acheter un transfert du port vers votre hôtel pour cinq dollars, il suffit d'agiter votre ticket et un chauffeur vous prendra en charge, sans chercher à majorer la course...

Arrivée à Siem Reap
Pour ceux qui veulent tenter cette expérience, assez unique tout de même, le prix du ticket est de 37 dollars US chez Mekong-Explore, qui propose le trajet dans les deux sens et peut également vous emmener vers Chau Doc depuis Phnom Penh. Prévoir peut-être de voyager en semaine, le trajet est peut-être moins agréable si le bateau est plein, en effet nombre de passagers aiment se déplacer depuis l'intérieur vers les rambardes exterieurs, et certains passager sont aussi volumineux que leurs sac-à-dos...


Photographies par Christophe Gargiulo

Pays/territoire : Krong Siem Reap, Cambodia
Enregistrer un commentaire