mardi, novembre 14, 2017

Cambodge - Nature : 25 Tortues royales retournent à la vie sauvage

Vingt-cinq tortues royales, une espèce en danger critique d'extinction, ont été relâchées dans la nature hier après avoir passé les huit dernières années dans un centre de conservation. Som Sitha, le conseiller technique du projet de conservation de Koh Kong de la Wildlife Conservation Society, a déclaré que les tortues adultes étaient prêtes à retourner dans leur habitat naturel dans la rivière Sre Ambel.

Tortue royale, une espèce en danger critique d'extinction. Photographie WCS
Chacun des reptiles était équipé d'un appareil GPS avant d'être relâché dans la nature. "...Chaque tortue a environ huit ans et pèse plus de dix kilogrammes...", a déclaré M. Sitha. "...Il y a 13 femelles et 12 mâles, parce que nous voulons qu'ils puissent se reproduire dans la nature..." La tortue royale, ou tortue méridionale, est le reptile national du Cambodge depuis 2005. Elle figure sur la Liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature.

L'écosystème de la rivière Sre Ambel de la province de Koh Kong est l'un des seuls habitats restants pour l'espèce, qu'on ne trouve aujourd'hui qu'en Indonésie, en Malaisie et au Cambodge. Sa population mondiale est estimée à entre 500 et 700 individus.

En 2015, 21 tortues royales avaient aussi été relâchées avec des micropuces et des appareils GPS pour suivre leurs déplacements et les protéger. "...Nous sommes optimistes quant à cette nouvelle opération, car celle de 2015 a été un succès...", a déclaré M. Sitha. "Plus de 85% des tortues libérées sont encore en vie."

Les tortues sont menacées et ont perdu leur habitat en raison du dragage de sable, du défrichage des mangroves et de la pêche illégale. Le gouvernement a définitivement interdit l'extraction de sable et les exportations de Koh Kong en juillet dernier, réalisant que l'environnement de la province ne pouvait pas supporter le dragage à grande échelle. L'exploitation du sable à Koh Kong a posé aussi un risque pour l'habitat de la faune, mais a également provoqué l'effondrement des berges et la destruction des forêts de mangroves, ainsi que des moyens de subsistance des communautés locales.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire